Arrivée d’un deuxième : comment préparer l’aîné ?

Arrivée d’un deuxième : comment préparer l’aîné ?

L'attente d'un deuxième enfant est source de joie mais aussi d'interrogations pour les parents. Aimeront-ils autant ce deuxième enfant ? Comment va réagir leur aîné? Comment préparer celui-ci ? Les conseils de Dominique Brunet, psychologue clinicienne et psychothérapeute.

L’arrivée d’un nouveau membre dans la famille est toujours un bouleversement. Pour les parents tout d’abord qui peuvent se demander si les sentiments seront aussi forts et si leur aîné va en souffrir. Pour l’aîné (e) ensuite qui va devoir apprendre à partager. "Si les parents ont peur de ne pas aimer autant le second, qu’ils se rassurent: quand leur bébé va naître, les sentiments seront aussi forts, il n’y aucune raison pour qu’il en soit autrement" indique Dominique Brunet. Et ne culpabilisez pas. Donner à son enfant un frère ou une sœur est plutôt un beau cadeau.

Deuxième enfant: rassurer l’aîné

" Dans la plupart des cas, les enfants sont contents d’apprendre qu’ils vont avoir un petit frère ou une petite sœur et manifestent beaucoup de curiosité" indique Dominique Brunet. Cela n’empêche pas les angoisses, notamment sur la question du partage de ses parents et ses affaires. "Certains petits se demandent si le bébé va prendre leur place, leur lit, leurs jouets..." explique la psychologue. Alors on le rassure ! "S’il a peur qu’on lui prenne ses jouets, on lui dit "Tu es l’aîné, tu vas lui montrer comment on joue" conseille Dominique Brunet. Il ne faut pas hésiter à dire plusieurs fois que le cœur des papas et mamans est très grand et qu’ils peuvent aimer autant plusieurs enfants.

Deuxième enfant: partager avec l’aîné et le faire participer

"Il ne faut pas qu’il y ait de mystère autour de ce nouveau bébé sinon il y a angoisse" informe la psychologue. Pour que l’aîné arrive à maîtriser son petit monde, il faut partager avec lui et le faire participer au maximum. Faites-lui toucher votre ventre, sentir les mouvements du bébé et dites-lii qu’il se trouve là un futur compagnon de jeu. Emmenez votre enfant avec vous pour choisir la nouvelle chambre, les habits, proposez-lui de réfléchir à des prénoms. Ainsi, vous lui donnez un rôle, celui de grand, qui peut vous aider !

Sources

Didier Pleux, Frères, sœurs...Les erreurs à éviter dans la fratrie, Editions Eyrolles, 2013.

Auteur(s) :Anne-Sophie Glover-Bondeau Mise à jour le Mardi 21 février 2017