Vaccin contre les méningites à méningocoque C

 

Est-ce un vaccin obligatoire ?

Oui depuis janvier 2018.

 

Pourquoi se faire vacciner ?

Pourquoi se faire vacciner ?
En France, trois bactéries sont responsables de près de 8 méningites bactériennes sur 10 : le méningocoque, le pneumocoque et l’haemophilus de type b. Il existe 3 groupes de méningocoques (Neisseria meningitidis) responsables de méningites : A, B et C. Les A et B sont les plus fréquents, le C est moins répandu mais potentiellement plus grave car responsable de formes fulminantes rapidement mortelles notamment chez les adolescents et préadolescents.

La contamination se fait par voie aérienne (gouttelettes de salive) sur des contacts rapprochés (moins d’un mètre). La clinique commence par un rhume ou des maux de gorge et peut coloniser rapidement l’enveloppe du cerveau (méninges) et provoquer une méningite grave. Les populations atteintes sont essentiellement les nourrissons de moins d’un an (gravissime), les enfants, les adolescents et les adultes jeunes.

Seule une vaccination de masse de la population jeune peut empêcher la prolifération du méningocoque et protéger la population fragile. Cette maladie a été pratiquement éradiquée en Angleterre après une vaccination systématique des nourrissons et adolescents de 12 mois à 18 ans.

 

Les recommandations

Ce vaccin peut être administré dès l’âge de 4 mois avec un rappel à 12 mois. 

 

Le vaccin est-il remboursé ?

Oui, depuis janvier 2018.
 

 Sources

http://vaccination-info-service.fr/

Auteur(s): Dr Arnaud Magnin et Dr Antoine Demonceaux - Mise à jour mardi 23 janvier 2018