Se protéger du froid

Se protéger du froid

Un habillement adapté qui allie confort et chaleur vous aidera à vous protéger du froid pour profiter au maximum des activités extérieures.

L’habillement et les sorties

- S’habiller chaudement : l’idéal est de superposer trois couches de vêtements, car l’air entre chacune joue un rôle isolant. La première couche, au contact de la peau doit permettre à celle-ci de respirer et d’évacuer la transpiration (en cas d’activité physique, mieux vaut privilégier des sous-vêtements techniques qui ne restent pas humides), la seconde isole du froid (par exemple en laine ou en polaire), et la troisième a un rôle de coupe-vent et/ou d’imperméable.
- Protéger les extrémités : porter des gants, de bonnes chaussettes dans une matière qui ne retient pas l’humidité, une écharpe ou un cache-nez permettant de réchauffer l’air que l’on respire et de protéger ainsi les voies aériennes, et se couvrir la tête avec un chapeau (même si l’on n’a pas froid au crâne, le corps perd énormément de chaleur par la tête).
- Éviter de porter des chaussures et des vêtements trop serrés, qui limitent la circulation sanguine et accentuent la sensation de froid.
- Éviter les expositions prolongées au froid, en particulier les sorties le soir et la nuit. Ne pas oublier que le vent accentue la sensation de froid.
- Être attentif aux signes annonciateurs de l’hypothermie (frissons puis arrêt des frissons, désorientation, difficultés d’élocution) ou de gelures (peau blanche ou cireuse et engourdissement).
- Le froid et les lavages de mains réguliers peuvent agresser tous les types de peau. En cas de crevasses ou de gerçures, des crèmes hydratantes ou des crèmes protectrices (qui laissent un film isolant sur la peau) peuvent être une bonne solution.
- Par grand froid et/ou grand vent, éviter de sortir les nourrissons, même bien protégés.
 

L’hygiène de vie

- Il n’est pas nécessaire de manger plus lorsqu’il fait froid. Une bonne alimentation en hiver signifie surtout qu’il faut conserver une alimentation variée et équilibrée : fruits et légumes de saison (orange, clémentine, potiron, navet, chou, etc.), qui peuvent être achetés frais mais aussi congelés ou en conserves, légumes secs (lentilles, haricots, pois chiche…), féculents (pain, pâtes, riz…), poissons et fruits de mer, viandes…
- Pratiquer 30 minutes d’activité physique par jour. Si vous craignez le froid, pensez au vélo d'appartement, aux clubs ou aux associations qui proposent des activités en salle, etc.,
- Dormir suffisamment, au moins 8h par nuit. En effet, un manque de sommeil peut affaiblir les défenses immunitaires.

 

Dans la maison

- Ne pas surchauffer son intérieur car les différences de températures (intérieur-extérieur) fatiguent l’organisme. Par ailleurs certains chauffages assèchent l’air ambiant, ce qui fragilise les muqueuses du nez et des poumons.
- Aérer son logement (et si possible son bureau !) en ouvrant les fenêtres en grand chaque jour pendant au moins 10 minutes pour renouveler l’air, de préférence en dehors des heures de circulation intense si vous êtes en milieu urbain.
- Faire vérifier le bon état de marche de son système de chauffage et veiller à son entretien régulier, pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone.

 Sources

- « Quelques conseils de prévention pour bien vivre l’hiver » et « Virus saisonniers de l'hiver : comprendre et agir », Santé Publique France
- « La vaccination contre la grippe saisonnière », Assurance Maladie
- Dossier « Bien passer l’hiver » Sciences & Avenir n°828 février 2016

Auteur(s): La rédaction d'harmonie-prevention.fr - Mise à jour jeudi 19 octobre 2017