Une activité physique adaptée à chaque situation de santé

Une activité physique adaptée à chaque situation de santé

Avant de pratiquer une activité physique, renseignez-vous auprès de votre médecin traitant. Il vous conseillera sur vos capacités et limites pour une pratique adaptée et sécurisée.


Les problèmes de santé n’entraînent pas forcément de contre-indication totale. La pratique d’activité physique adaptée est d’ailleurs le plus souvent préconisée pour préserver sa santé. Voici quelques conseils si vous rencontrez des problématiques de santé.
 

Si vous souffrez d’une maladie cardiovasculaire

Les capacités cardiaques diminuent avec l’âge. L’activité physique régulière permet de ralentir ce phénomène naturel.
La pratique régulière d’une activité physique modérée optimise les capacités cardiaques. Il est important de prendre l'avis de votre cardiologue avant de débuter ou de reprendre une activité physique.
Équipez-vous d’un cardiofréquencemètre afin de contrôler votre fréquence cardiaque pendant l’effort. L’activité que vous réalisez doit être adaptée à l’effort que votre cœur est capable de fournir. Tous les modes d’activités sont pertinents, même si l’endurance reste la plus préconisée (pratique d’intensité modérée sur une période minimum de 40 minutes).
 

Si vous êtes diabétique

L’activité physique permet de gérer votre taux de glycémie et peut retarder les complications dues à la maladie. Vous devez toutefois la pratiquer sous stricte surveillance médicale et après avoir effectué un bilan cardiovasculaire.
Pour pouvoir pratiquer sans danger une activité physique, vous devez avoir un diabète bien contrôlé et bien connaître les réactions de votre corps face à l'effort : n’hésitez pas à contacter un professionnel de l’activité physique adaptée pour vous accompagner.
 

Si vous avez de l'hypertension artérielle

L’activité physique adaptée est un élément thérapeutique primordial puisqu’elle réduit la pression artérielle et permet de régulariser la tension. Ainsi, une hypertension modérée bien contrôlée par un traitement ne pose a priori pas de contre-indication.
Évitez les activités d’intensité importante et préférez une activité physique régulière, d'intensité modérée, prolongée.

 

Si vous êtes en surpoids ou obèse

Une activité physique régulière associée à une alimentation équilibrée permet une perte progressive de poids. En cas de surpoids/obésité, les articulations sont soumises à des pressions plus importantes et peuvent s’abîmer plus vite. Il est déconseillé de pratiquer une activité physique à contraintes de charge importante (exemple : haltères…). L’activité physique d’endurance de type vélo, aquagym, marche est préconisée.
 

Si vous souffrez d’arthrose

L'activité physique régulière est indispensable pour le bon fonctionnement articulaire, y compris en cas d’arthrose. Elle permet de maintenir la force musculaire, de lutter contre les mauvaises positions et de stimuler de façon bénéfique le cartilage.
Rien ou presque n'est interdit, dès lors que cela ne provoque pas de douleur et que l’activité physique est pratiquée modérément sans port de charge. Cela peut se traduire par exemple par l’utilisation d’un tabouret pour jardiner au lieu de rester accroupi, ou s'aider d'un caddie pour les courses plutôt que de porter des charges trop lourdes, etc. Privilégiez la natation ou le vélo.
 

Si vous avez une prothèse de hanche

Évitez les activités qui soumettent la prothèse à des contraintes trop importantes du type marche en montagne en descente, course à pied, ski alpin… Favorisez  plutôt des activités douces comme la marche, la natation, l’aquagym, le vélo…

 

Si vous souffrez d’ostéoporose

L’activité physique permet de renforcer les os et de les maintenir en santé. Elle améliore aussi la force musculaire, la posture, l’équilibre et la coordination. Attention, évitez les sports qui exigent des torsions (par exemple le golf) ou qui provoquent des chocs importants (comme le football, le basketball ou les sports de raquette). Essayez la marche nordique ou le vélo. Ces activités sont conseillées en extérieur pour augmenter la synthèse de la vitamine D, lors des journées ensoleillées. Cette vitamine est indispensable à l'absorption du calcium dans les os.  

 

 

 Sources

- Guide « A vos marques…santé, bougez ! » - Harmonie Mutuelle

 

 

 

Auteur(s): La rédaction d'harmonie-prevention.fr - Mise à jour vendredi 21 avril 2017