Les spécificités du cyclisme sur route

Les spécificités du cyclisme sur route

Le cyclisme est une activité d'endurance qui permet de se surpasser. Pour pratiquer ce sport, il est important de bien connaître ses spécificités.

Le cyclisme est une activité d’endurance favorable à la santé qui fait travailler :

  • la respiration, 
  • la fonction cardiaque, 
  • la circulation sanguine, 
  • les articulations,
  • les muscles.

Véritable sport d’équipe, le cyclisme permet également de développer des qualités mentales de surpassement, qui sauront profiter au coureur dans sa vie personnelle et professionnelle.


La fréquence des chutes est faible, occasionnant le plus souvent des lésions bénignes. Le port du casque reste cependant obligatoire. Les tendinopathies (inflammations du tendon) peuvent survenir mais restent rares : elles sont presque toujours en relation avec un matériel mal adapté ou une mauvaise position sur le vélo. Le risque de lésions musculaires et tendineuses est réduit car sur le vélo le poids est porté.

 

Quelques règles de base à suivre

Le coureur doit prendre conscience de l’intérêt de mettre en place un cadre d’abord propice à sa santé mais aussi adapté à la performance.

Cela se traduit par :

  • le choix d’un matériel adapté : un vélo ajusté à la morphologie et correctement entretenu, un casque, des chaussures adaptées à la conformation des pieds, des cales bien réglées, un cuissard de qualité.
  • un entraînement qui privilégie la qualité plutôt que la quantité : pour de bonnes capacités d’endurance (rouler longtemps à intensité moyenne), mais aussi de puissance, de vélocité (bien tourner les jambes) et de résistance pour des efforts brefs et intenses (sprint).
  • une hygiène de vie correcte avec en particulier des heures de sommeil adaptées aux besoins de chacun.
  • la pratique régulière des étirements et d’exercices de gainage sont des atouts précieux. 
  • une alimentation diversifiée et équilibrée est le meilleur outil à proposer à l’organisme pour la santé et la performance.
  • la mise en place d’une stratégie nutritionnelle qui permet d’apporter le « bon » carburant nécessaire avant, pendant puis après la course .

La mise en place de protocoles adaptés est utile pour bien récupérer après la course.

Une règle à ne pas oublier : avant de pratiquer cette discipline, une visite médicale d’aptitude est conseillée. N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant ou un médecin du sport.



 Sources

- Dr Jean-Jacques Menuet, médecin du sport.

Auteur(s): Dr Jean-Jacques Menuet - Mise à jour jeudi 24 mars 2016