Mémento des médicaments à prendre dans votre valise

Mémento des médicaments à prendre dans votre valise

Prêt à partir, vous ne savez comment préparer votre trousse de secours. Pour vous y aider, nous vous proposons une liste de médicaments, produits et matériel.

Fièvre

  •  aspirine ou paracétamol ou ibuprofène.

Ampoule

  • antiseptique local (chlorhexidine, ou bétadine) unidoses ou en compresses imprégnées ou flacons de faible contenance,
  • pansements hydrocolloïdes dits «seconde-peau». 
     

Irritations cutanées

  • lubrifiant type vaseline qui permet de limiter l’ampleur des irritations lorsqu’on ne peut éviter les frottements.

Coupures

  • solution moussante antiseptique (pour nettoyer les plaies et éliminer les éléments extérieurs (terre, etc.) ).
  • hémostatiques : ils permettent de stopper les petites hémorragies,
  • bandelettes adhésives de suture : elles permettent de recoller les bords de la coupure et facilitent la cicatrisation.

Brûlures

  • pommade Biafine : en cas de brûlures au premier degré, appliquer en couche épaisse,
  • compresses  de tulle gras : pour les brûlures de surface importante.

Insectes

  • prises, crèmes ou spray anti-moustiques,
  • crèmes ou pommades calmantes ou comprimés anti-démangeaison (antihistaminique).

Mal des transports

  • anti-émétique : ce sont des médicaments destinés à lutter contre les nausées et les vomissements.

Turista

  • antidiarrhéique éventuellement associé à un antiseptique intestinal. Attention à la déshydratation ! Pour les enfants ou en cas d’une diarrhée prolongée et abondante, des sachets de réhydratation à diluer dans l’eau (propre) sont les plus efficaces (par défaut, du cola dégazéifié à température ambiante).  

Acidité gastrique

  • anti-acide : pas d’antalgique classique type aspirine ou ibuprofene qui ont un effet néfaste. Votre médecin vous prescrira peut-être un antiulcéreux si les symptômes persistent.

Constipation

  •  laxatif : attention, l’usage prolongé de certains laxatifs peut avoir des conséquences graves pour la fonction digestive

Infections urinaires

  • traitement antibiotique adapté, demander conseil à son médecin. : il serait dommage de risquer des complications alors que des traitements en une prise unique permettent d’éradiquer le mal.

Infections gynécologiques bactériennes ou fongiques

  • lait ou ovules antibiotique ou antifongique, demander conseil à son médecin.

Douleurs d’origine gynécologique ou digestive

  • antispasmodique.

Coups & hématomes

  • spray réfrigérant pour soulager les douleurs traumatiques et les hématomes,
  • pommade «anti-coups» antiecchymotique.

Courbatures

  • lorsqu’elles sont là, l’aspirine peut agir sur la douleur. Avant leur arrivée mais après l’effort, boire abondamment et faire des étirements permet de les prévenir. 
     

Entorses, foulures

  • bande de crêpe cohésive ou non,
  • anti-inflammatoire à usage local (crème ou gel). 
     

Irritations oculaires

  • collyre antiseptique ou sérum physiologique : comme pour les antiseptiques, il vaut mieux préférer les conditionnements monodoses,
  • collyre antihistaminique , pour les conjonctivites allergiques.  

Mal de gorge ou de dents

  • pastilles ou bain de bouche.

Nez qui coule

  • décongestionnant nasal.  

Matériel divers

  • comprimés de désinfection de l’eau de boisson,
  • préservatifs,
  • ciseaux,
  • pince à épiler,
  • épingle de sûreté,
  • couverture de survie,
  • lampe de poche,
  • bas de contention pour jambes lourdes en cas de longs voyages en avion.  

Sources

- Ressources Mutuelles Assistance.

Auteur(s): La rédaction d'harmonie-prevention.fr - Mise à jour lundi 17 juillet 2017