Besoins de sommeil

Besoins de sommeil

Le sommeil est l’élément indispensable à la récupération des forces physiques et psychiques. Les bienfaits du sommeil sont multiples et participent pour beaucoup au bien-être et à l'efficacité.

Les besoins de sommeil varient :

 

Les besoins de sommeil varient d’une personne à l’autre, allant du petit dormeur qui se contente de 5 heures de sommeil pour être en forme, jusqu’au gros dormeur qui en réclame plus de 9.

 

Les besoins de sommeil peuvent également différer en fonction de l’âge : chez la personne âgée, la quantité de sommeil est égale à celle de l’adulte mais la répartition est différente. Des périodes de sommeil diurne apparaissent souvent avant ou après le déjeuner. Le sommeil tend à se morceler la nuit, c’est pourquoi la personne âgée se plaint souvent de la qualité de son sommeil.

Pour évaluer son besoin de sommeil, on peut profiter d’une période de vacances de plus d'une semaine. Libéré de toutes contraintes horaires, on peut se coucher lorsque l’on est fatigué et se réveiller naturellement sans réveil matin. Pour cela on peut utiliser un agenda du sommeil. Les consignes à suivre chaque jour sont :

  • indiquer l’heure du coucher et du lever ; 
  • noter la qualité du sommeil, du réveil et la forme dans la journée.

Ces données croisées permettent de déterminer le nombre d’heures de sommeil dont vous avez besoin.

S'adapter à son chronotype

Chaque individu a des horaires privilégiés de sommeil, déterminés génétiquement :

  • certains se couchent très tard, au-delà de 1 heure du matin : chronotype vespéral ou «personne du soir» ;
  • d’autres se couchent très tôt, avant 21 heures : chronotype matinal ou « personne du matin ».

La plus grande partie de la population a des préférences horaires (dormir entre 23h et 7h) mais peut s’adapter aux horaires imposés par la vie en société.

On est plutôt du soir si : 

  • le lever est toujours difficile et on reste embrumé pendant une à deux heures après le lever ;
  • en vacances, nos horaires de sommeil peuvent être décalés par rapport au rythme habituel (on se couche plus tard et on se lève plus tard).

On est plutôt du matin si :

  • on est tout de suite frais et dispo au réveil ;
  • on n’est jamais réveillé au-delà de 9 heures ou 9h30 en vacances  ;
  • on est toujours le premier levé dans un groupe ;
  • se lever à 5h00 du matin pour le travail ou les loisirs ne nous rebute pas.

Ainsi la durée totale de sommeil varie selon plusieurs facteurs : l’âge, les facteurs génétiques, les horaires de coucher, de lever et les contraintes horaires de la vie sociale.  

Conséquences d'un mauvais sommeil (575 signes)

Un sommeil de bonne qualitése définit par l’absence de somnolence pendant la période d’éveil. Qu’il soit de mauvaise qualité ou en quantité insuffisante (dette chronique de sommeil), les conséquences d’un mauvais sommeil sont les suivantes :  

  • fatigue et somnolence diurne avec risque accru d’accidents du travail ou de la circulation ;
  • difficultés de concentration et manque d’attention (baisse de performances) ;
  • troubles de la mémoire ;
  • troubles de l’humeur ;
  • modification de l'envie de manger (augmentation des quantités consommées, risque de surpoids et d'obésité).

 Sources

- Zoom Prévention " Sommeil et rythmes de vie " - Harmonie Mutuelle

Auteur(s): Clément GILBERT, journaliste - Mise à jour lundi 17 juillet 2017