La diversification pas à pas

La diversification pas à pas

Avec la diversification, le bébé passe d’une alimentation exclusivement lactée à toute une variété de saveurs et de textures. Quelques repères pour bien aborder cette phase d’éducation nutritionnelle, capitale pour le développement du goût et sa croissance.

Qu’est-ce que la diversification ?

Diversifier l’alimentation du bébé consiste à introduire un seul nouvel aliment à la fois. Le lait réalise toutefois l’essentiel des apports nutritionnels : 500 ml par jour au minimum jusqu’à 1 an puis 800 ml, y compris les yaourts, le fromage blanc et les petits-suisses (de préférence " destinés aux enfants en bas âge " jusqu’à 18 mois).

Quand commencer ?

Après 6 mois, l’enfant commence à mieux mastiquer, déglutir et digérer. La diversification peut commencer, à condition de respecter le rythme et les goûts de l’enfant, qui évoluent avec l’âge. En cas de refus, n’insistez pas mais recommencez quelques jours plus tard.

Comment s’y prendre ?

Remplacez un biberon ou une tétée, en partie puis en entier, par une petite quantité d’aliments, au biberon puis à la cuillère. Augmentez les quantités progressivement pour arriver à quatre prises alimentaires quotidiennes (deux repas diversifiés et deux biberons) vers 8 à 12 mois. Passé 12 mois, l’alimentation de l’enfant se rapproche de celle de l’adulte : quatre repas composés de tous les groupes d’aliments (fruits, légumes, céréales, poisson-viande-œuf et produits laitiers).

Comment cuisiner ?

Passez progressivement d’une texture à l’autre : purées lisses, aliments grossièrement moulinés ou écrasés, petits morceaux fondants (fruits semi-écrasés, légumes cuits, fromages à pâte tendre…) puis de viande ou de légumes crus vers 18 mois, etc. Dans un premier temps, privilégiez la cuisson à la vapeur ou à l’eau, sans sel.

Quels aliments ?

  • Légumes

    Les premières fois, un bouillon peut remplacer l’eau de dilution du biberon. Ensuite, donnez au bébé un peu de légumes mixés dans du lait, de la soupe ou des purées faites à partir de produits frais, surgelés ou en petits pots. Les bons choix : les blancs de poireaux, les carottes, les haricots verts, les épinards, les courgettes, etc. Évitez les légumes secs (lentilles, haricots…) avant 18 à 24 mois.

  • Céréales et féculents

    Dès 6 mois, vous pouvez mouliner et mélanger les pommes de terre à la soupe de légumes et de temps en temps introduire une cuillère à soupe (5 g) de céréales infantiles dans un biberon. Après 7 mois, introduisez en quantité modérée les biscuits " spécial bébé ", la semoule, le tapioca ou les petites pâtes pour épaissir les soupes. Attendez 18 à 24 mois pour le riz.

  • Fruits

    Commencez par des compotes maison (des fruits cuits sans sucre) ou un petit pot puis des fruits crus, écrasés, moulinés… Attendez qu’il mâche bien pour lui proposer des fruits secs (dattes, figues, abricots ou pruneaux en tout petits morceaux).

  • Matières grasses

    Dès 7 mois, vous pouvez ajouter une noisette de beurre frais ou un filet d’huile végétale (colza, olive, tournesol), sur son plat principal.

  • Viande, poisson et œufs

    Introduisez des doses infimes de viande maigre (veau, poulet, jambon blanc sans couenne…), de poisson sans arêtes (colin, limande, merlan) ou d’œufs (jaune dur mixé ou écrasé).

En pratique

Les repas de votre enfant de 6 à 9 mois
Suivez le guide...

Voir aussi

 

Vidéos

La diversification alimentaire de bébé

La diversification alimentaire de bébé

Auteur(s): Anne-Sophie Prévost - Mise à jour vendredi 24 février 2017