Petit-déjeuner de grand

Petit-déjeuner de grand

Comment passer avec plaisir du biberon au petit déjeuner tout en tenant compte des goûts, des besoins et de l’appétit de chacun ? Ingrédients de base d’un petit déjeuner réussi…

Petit déjeuner, mode d’emploi

La nuit, l’organisme brûle des calories. Et le matin, l’enfant a besoin de reprendre des forces. Le petit déjeuner doit couvrir environ 25 % des besoins nutritionnels de la journée et éviter le coup de barre de 11 h. Il doit se composer d’un produit laitier (pour les protéines, le calcium et les vitamines), d’un produit céréalier (pour les glucides nécessaires aux muscles et au cerveau), d’un fruit (pour les vitamines et les fibres) et d’une boisson pour s’hydrater.

Du biberon au petit déjeuner

Jusqu’à 6 mois, le lait reste l’aliment principal du bébé. Passé cet âge, vous pouvez ajouter dans son biberon du matin quelques cuillerées de céréales infantiles, biscuitées ou chocolatées. Après 1 an, vous pouvez le compléter d’une tartine de pain (ou de brioche) légèrement beurrée et d’un fruit (coupé en morceaux ou en jus). Autre option, essayez un biberon de lait mixé avec une demi-banane bien mûre (ou deux abricots) plus un biscuit. Puis proposez-lui ses premiers bols de lait aromatisé, avec une paille les premiers temps.

Quelques menus équilibrés…

  • Un yaourt (ou du fromage blanc) mélangé à des céréales natures et un jus multifruit.
  • Du pain (avec un peu de beurre ou de confiture), du lait aromatisé et un kiwi.
  • Du gâteau maison (gâteau de riz, cake, clafoutis…), du lait chocolaté et une pomme.
  • Une brioche, du fromage blanc au miel et une orange pressée.
  • Un petit pain individuel (légèrement beurré), une portion de fromage et un jus de fruits.

Repérez les faux amis

Certaines céréales (au chocolat, au miel ou fourrées) sont très sucrées ou très grasses. Au quotidien, alternez plutôt des céréales natures (ou du riz soufflé) avec du pain (bis, complet, au levain…) ou des biscottes. Attention aux barres " lait et chocolat ", aux biscuits fourrés et aux viennoiseries très riches et dont la consommation doit rester occasionnelle. Méfiez-vous également du sucre des nectars de fruits ou des eaux aromatisées. Préférez un jus " sans sucre ajouté " ou de l’eau nature, tout simplement !

Et s’il n’aime pas le lait ?

Si votre enfant rechigne à boire du lait, essayez de l’aromatiser d’épices (vanille, cannelle…) ou mixez-le avec des fruits (banane, fraises, pêche…). Sinon, proposez-lui un yaourt aromatisé (ou mélangé avec des fruits), des petits-suisses ou du fromage blanc avec du sucre ou de la confiture. Tentez également des petites portions de fromage (camembert, gruyère…) avec du pain aux céréales.

Et s’il n’a pas faim ?

La prise d’une boisson (un verre d’eau ou de jus de fruits) au réveil aiguise l’appétit. Essayez également d’avancer légèrement son heure de réveil pour lui laisser le temps de se laver, s’habiller ou jouer avant de passer à table. Misez sur le côté ludique de certains produits : gourdes de compote, smoothies format berlingot, yaourts à boire, etc. Profitez du week-end pour tester des formules originales (pain perdu, œufs brouillés, muffin, brunch…). Enfin, partagez ce moment en famille et montrez l’exemple autant que possible.

Vidéos

Le petit-déjeuner

Le petit-déjeuner

Auteur(s): Anne-Sophie Prévost - Mise à jour lundi 11 décembre 2017

Voir aussi

Interview du Dr Laurent Chevallier, spécialiste en nutrition pour Essentiel Santé Magazine : 

Sucre : faites le bon choix pour vos enfants

En savoir plus

Brochure à télécharger : Le guide nutrition des enfants et ados pour tous les parents, Inpes, 2006.