Le meilleur des goûters

Le meilleur des goûters

Le goûter permet de recharger les batteries, de compenser les éventuels manques du déjeuner et de ne pas arriver affamé au dîner. Ingrédients d’un quatre-heures équilibré.

Quels bienfaits ?

Le goûter est incontournable chez l’enfant. Cette collation permet d’emmagasiner une quantité d’énergie suffisante pour tenir jusqu’au repas du soir. Prise à une heure régulière, pas trop proche de celle du dîner, elle contribue à mieux étaler les rations alimentaires sur la journée et à éviter le grignotage. Pas question pour autant de picorer n’importe quoi ! Le goûter doit rester un moment de plaisir nutritionnellement correct.

Le goûter idéal

Le goûter devrait couvrir 15 % des apports énergétiques quotidiens de l’enfant et surtout apporter le calcium nécessaire à la formation du capital osseux. Pour les plus petits, un biberon de lait et quelques cuillerées de compote conviennent. Pour les plus grands, un goûter équilibré associe des aliments des trois groupes suivants : un produit céréalier (pain ou biscottes avec une fine couche de beurre, de confiture, de miel ou du chocolat après 18 mois, brioche, biscuits, céréales…), un produit laitier (yaourt, fromage, petit-suisse, lait éventuellement aromatisé à la vanille, au chocolat…) et un fruit (entier, écrasé, en compote, en salade ou en jus).

À éviter :

  • Un seul aliment (une tablette de chocolat, un paquet de gâteaux…).
  • Les viennoiseries, les barres chocolatées, les biscuits fourrés et les chips.
  • Un goûter qui dure et qui se transforme en grignotage jusqu’au repas du soir.
  • Les sodas et boissons sucrées qu’il vaut mieux remplacer par de l’eau, à volonté.

Vidéos

Le goûter

Le goûter

Auteur(s): La rédaction harmonie-prevention.fr - Mise à jour lundi 11 décembre 2017

En savoir plus

Interview du Dr Laurent Chevallier, spécialiste en nutrition pour Essentiel Santé Magazine : 

Sucre : faites le bon choix pour vos enfants