Voyager avec son enfant

Voyager avec son enfant

Voyageur aguerri ou bien conseillé, quand il s’agit de la santé et du bien-être des enfants, tous les conseils sont bons à prendre… Découvrez nos conseils et précautions essentiels à prendre, afin que votre enfant, et toute la famille, profite pleinement de ce fabuleux moment de détente, de découverte, et de partage.

Choisir sa destination

Les zones tropicales, l’Afrique subsaharienne sont des régions du monde à éviter si possible avec des nourrissons et des enfants de moins de 3 ans. Dans tous les cas, il faudra redoubler de vigilance afin de prévenir des germes et infections de vos bambins. Quelques exemples de destinations à éviter, pour des raisons principalement sanitaires : l’Afrique Noire, l’Inde, l’Amérique du Sud, la Chine, le Vietnam, le Laos, le Cambodge.Les pays qui marchent à tous les coups : les pays occidentaux ! Quelques exemples : Les pays limitrophes de la France (l’Europe), l’Australie et l’Amérique du Nord (USA / Canada), les îles (Baléares, Canaries, Madère, Antilles, les Cyclades…) ou des pays à haute infrastructures sanitaire comme la Thaïlande.

Attention aux régions de haute montagne et les régions en altitude… 

La diminution de la quantité d’oxygène est plus ou moins dangereuse suivant les âges, mais peut être très grave. Même si tous les organismes de nos bambins n’ont pas la même réaction face à l’altitude, on établit l’échelle suivante, théorique et donc indicative : 

  • Si bébé a moins d’un an, ne vous embarquez pas à plus de 1200 m.
  • Entre 1 et 2 ans, ne dépassez pas 1800 m.
  • De 2 à 5 ans, c’est sans risque jusqu’à 2500 m.
  • De 5 à 10 ans, soyez extrêmement vigilant au-delà de 3000 m.
  • Au-delà de 10 ans, l’enfant supporte l’altitude et est capable d’exprimer ses difficultés respiratoires, ou autres, liés à la situation. 

… Et aux destinations trop éloignées

Votre petit bout appréciera très certainement de voyager, tant que son besoin de sommeil est respecté. Bébé se fatigue vite surtout lorsque ses repères habituels ne sont plus là. Eviter également de partir en court séjour sur des destinations pour lesquelles le décalage horaire est important afin que votre enfant ne passe pas toutes les vacances à récupérer.

Une visite médicale s’impose !

Une fois la destination de vos vacances choisie et avant d’organiser les préparatifs du voyage pensez à consulter, au moins 2 mois avant le départ, le pédiatre de votre enfant (ou médecin traitant) pour vérifier la faisabilité du voyage avec un enfant en bas âge. Le pédiatre vous prescrira alors les vaccins adéquats et les traitements en rapport aux infections locales connues, aux épidémies, et vous aidera quant à la constitution de la trousse de secours de votre enfant. De plus, en cas de traitement usuel, il établira la prescription médicale nécessaire afin que vous puissiez emporter le traitement dans vos valises. Pensez à demander à votre médecin une ordonnance rédigée en anglais en cas de traitement usuel ou périodique et de noter la DCI (Dénomination Commune Internationale) des produits pharmaceutiques prescrits ce qui vous permettra en cas d’oubli ou de perte de bagages de vous rendre à la pharmacie dès votre arrivée.

Les vaccinations recommandées

Pensez à contrôler, et mettre à jour si besoin, les vaccinations du calendrier vaccinal. Pour les vaccinations plus particulières au pays visité, lire l’article Vaccins et voyages à l’étranger : êtes-vous au clair ?

Les mesures d’hygiène à prendre sur place

Les mesures d’hygiène (en milieu tropical mais pas uniquement) Il faut se prémunir des bactéries ou parasites qui peuvent se trouver dans les sols ou l’eau (prévention du larbish, anguillulose, ankylostomoses, bilharzioses, infections cutanées...).Hygiène alimentaire (prévention de la diarrhée, de l’hépatite A, de l’amibiase...)Se laver souvent les mains avec du savon (l’eau est insuffisante), particulièrement :

  • Avant les repas ;
  • Avant toute manipulation d’aliments ;
  • Après passage aux toilettes. 

Ce qu’il faut faire : 

  • Consommer uniquement de l’eau en bouteille capsulée (bouteille ouverte devant soi) ou rendue potable (filtre portatif, produit désinfectant, ébullition 5 minutes) ; 
  • Stériliser les biberons et tétines à l’eau bouillante avant chaque utilisation ou si impossible, à froid avec des comprimés stérilisants.
  • Privilégier les petits pots pour les enfants en bas âge pour limiter les aliments infectés par des bactéries (salmonelloses, Streptocoques …).
  • Laver les dents de vos enfants avec de l’eau en bouteille ou de l’eau stérilisée.
  • Demander des boissons sans glaçon.
  • Laver et peler les fruits et légumes, éviter les crudités.
  • Le lait doit être pasteurisé ou bouilli.
  • L’alimentation au sein doit être favorisée.
  • Eviter de lui donner des plats réchauffés ou à base de coquillages.
  • Se renseigner sur les risques de toxicité des poissons de mer (ciguatera). 

Autres précautions à prendre

  • Eviter d’exposer vos enfants au soleil et les protéger (écran solaire, chapeau, vêtements…).
  • Eviter les coups de chaleur à l’occasion de déplacement trop long en voiture.
  • Faire boire l’enfant régulièrement avec des biberons d’eau ou des solutés de ré hydratation.
  • Faire porter à votre enfant des vêtements légers (coton et tissus non synthétique). 

Sources

Ressources Mutuelles Assistance

Auteur(s): Ressources Mutuelles Assistance - Mise à jour mardi 21 février 2017