Le sommeil en questions

Le sommeil en questions

Plus votre enfant grandit et plus vous serez parfois confronté à de nouvelles difficultés comme le refus d’aller dormir par exemple. Nous vous aidons à répondre à toutes les questions que vous posez pour aider votre tout-petit à bien dormir.

 

Faut-il le coucher à heure fixe ?

La régularité des heures de coucher et de lever est importante pour l’équilibre de votre enfant. Fixez l’heure du coucher, en tenant compte de son âge et de ses besoins de sommeil dans la journée. N’hésitez pas à prévenir votre enfant - quitte à vous répéter plusieurs fois - que l’heure approche.

La sieste peut-elle l’empêcher de s’endormir le soir ?

Oui si elle est trop tardive ou trop longue. Une sieste faite par un enfant qui en a besoin, en tout début d’après-midi, et qui ne se prolonge pas trop, a un effet bénéfique sur son humeur et son comportement. Elle lui évite une fatigue excessive en fin d’après-midi qui peut amener une opposition au coucher.

Il crie la nuit, faut-il le réveiller ?

Si un enfant a des terreurs nocturnes, qui surviennent en première partie de nuit, et qu’il n’est pas éveillé, ne le réveillez pas. Intervenez le moins possible. Si un cauchemar le réveille, c’est en seconde partie de nuit. Il est parfaitement conscient mais très apeuré. Rassurez-le, restez auprès de lui tant qu’il n’a pas retrouvé son calme et laissez-le se rendormir seul.

Comment savoir si son sommeil est de bonne qualité ?

Si votre enfant s’endort seul, avec des horaires de sommeil réguliers et adaptés à son âge, s’il se réveille de bonne humeur et prêt à attaquer une nouvelle journée, son sommeil a été de bonne qualité.

Quelle est sa durée de sommeil idéale ?

Les besoins de sommeil sont très variables d’un enfant à l’autre, avec des écarts importants (jusqu’à 3 heures) entre grands et petits dormeurs. Pour savoir si votre enfant dort suffisamment, observez-le dans la journée. Calme, attentif et de bonne humeur entre 16 et 20 h, il a vraisemblablement son compte de sommeil. En revanche, s’il est agité, irritable ou qu’il ne tolère pas la moindre frustration, c’est probablement qu’il manque de sommeil. 

S’il ne s’endort pas, que faire ?

Il est important d’instaurer un rituel du coucher, comme raconter une histoire ou faire un câlin. Ne restez pas dans sa chambre jusqu’à ce qu’il s’endorme. S’il s’oppose fortement à dormir, repérez l’heure d’endormissement et faites coïncider l’heure du coucher avec celle-ci. Les jours suivants, revenez tout doucement à une heure " normale ", plus compatible avec ses besoins de sommeil.

Sources

Guide " Dormir, c’est vivre aussi… " - Le sommeil, c’est la santé. Conseils aux parents de jeunes enfants (0-6 ans). Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES).

Auteur(s): La rédaction harmonie-prevention.fr - Mise à jour jeudi 02 février 2017