Vers plus d’autonomie…

Vers plus d’autonomie…

Il tarde à devenir propre, à s’habiller ou à manger tout seul ? L’autonomie s’acquiert jour après jour en fonction des capacités de chacun. Comment l’aider à devenir grand ?

À son rythme !

Marcher, parler puis être propre sont les premières grandes étapes vers l’autonomie. Pour les franchir, le bébé doit être prêt physiologiquement (pas avant 18-24 mois pour être propre, 3 ans pour s’habiller seul…) et psychologiquement. Un apprentissage forcé n’avance à rien. L’enfant a besoin de se sentir protégé et encouragé pour progresser… à son rythme et avec plaisir. Mais n’hésitez pas à lui faciliter la tâche : portemanteau à sa hauteur, petite marche devant les lavabos, chaussures à " scratch " et pull à encolure large, vaisselle incassable, savon liquide, etc.

Comment l’accompagner ?

  • Félicitez-le à chaque progrès même si le résultat n’est pas parfait.
  • Prenez votre temps (s’entraîner à s’habiller le week-end et à être propre l’été…).
  • Faites-lui confiance tout en restant à ses côtés, votre présence le sécurise.
  • N’intervenez que s’il réclame expressément votre aide.
  • Laissez-le faire des acquisitions en solitaire.
  • Minimisez ses erreurs et conseillez-le pour qu’il progresse.
  • Au quotidien, faites-le participer (ranger ses jouets, mettre la table…).

À éviter

  • Les apprentissages dans les moments de stress (une naissance, la rentrée scolaire…).
  • Le gronder : il n’abandonnera pas sa tétine par la force !
  • Les comparaisons systématiques avec les autres enfants.
  • Les phrases trop systématiques : " Attention, tu vas te faire mal ! "
  • Intervenir pour gagner du temps (l’habiller le matin, le porter dans les escaliers…).
  • Se montrer impatient : il aura tendance à se crisper davantage.

Sources

" Me débrouiller, oui, mais pas tout seul ", Etty Buzin, Albin Michel, 2001.

Vidéos

En route vers l'autonomie

En route vers l'autonomie

Auteur(s): Anne-Sophie Prévost - Mise à jour mardi 21 février 2017