L’aider à devenir propre la nuit

L’aider à devenir propre la nuit

Après l’abandon des couches le jour… vient la nuit ! Soyez patient, certains enfants ont besoin de couches lorsqu’ils dorment jusqu’à l’âge de 5 ans, voire au-delà. Voici quelques conseils pour passer cette étape tout en douceur.

 

Abandonner la couche pendant la journée au profit du pot est une étape importante du développement de l’enfant qui se déroule entre l’âge de 2 et 4 ans. La propreté nocturne, elle, met en général un peu plus de temps. Contrôler son envie de faire pipi alors qu’on dort profondément est en effet beaucoup plus difficile.

En pratique

  • Parlez-en avec votre enfant, expliquez-lui qu’il va petit à petit apprendre à dormir sans couche, pendant la sieste puis ensuite la nuit, et que s’il y a des petits accidents au début, ce n’est pas grave.
  • Commencez par surveiller ses couches lors de la sieste, lorsqu’elles sont sèches ou presque, c’est qu’il est prêt à tenter une sieste sans couche ! Une fois cela acquis, vous pourrez essayer la nuit.
  • Laissez une veilleuse allumée dans sa chambre ou le couloir : aller faire pipi la nuit ne doit pas être une source d’angoisse pour votre enfant.
  • Avant d’aller se coucher, rappelez-lui d’aller faire pipi. S’il se réveille au milieu de la nuit à cause d’un cauchemar ou simplement qu’il vous appelle, proposez-lui systématiquement d’aller aux toilettes. Il prendra ensuite le réflexe d’y aller seul.
  • Félicitez-le lorsqu’il passe une nuit propre !
  • Lorsque vous dormez dans un nouvel endroit, n’oubliez pas de lui montrer où sont les toilettes les plus proches de sa chambre.

Sources

- Livre " La propreté " d’Emmanuelle Rigon, collection La vie de famille, Éditions Bayard.
- Livre " Élever mon enfant aujourd’hui ", du Dr Edwige Antier, Éditions Robert Laffont.

Auteur(s): Émilie Gillet - Mise à jour mardi 28 février 2017