Une croissance sous influences

Une croissance sous influences

La taille définitive de l’enfant devenu adulte dépend de nombreux facteurs : génétiques, endocriniens, nutritionnels, psychoaffectifs…Seule la courbe de croissance permet de repérer les troubles de la croissance chez l’enfant et de poser un diagnostic. Ces troubles sont souvent dépistés trop tardivement.

Tous les enfants ne se ressemblent pas

Entre des enfants du même âge il peut y avoir des différences de taille importantes. Cela ne présage rien pour l’avenir : le plus petit de la classe peut devenir le plus grand une fois adulte !

La taille adulte dépend de celle des parents…

Les médecins utilisent une formule pour fournir une valeur approchée de cette taille dite " cible " de l’enfant :

    • pour les garçons : (taille du père + taille de la mère +13 cm) /2,
    • pour les filles : (taille du père + taille de la mère -13 cm) /2.

…mais aussi des hormones, de l’alimentation

Le déroulement de la croissance dépend aussi de facteurs endocriniens, notamment avec l’hormone de croissance, bien sûr, mais aussi avec les hormones thyroïdiennes et sexuelles. Autre intervenant indispensable : l’alimentation. Les carences en protéines, en vitamines et en calcium sont les principales responsables d’un trouble de la croissance. Enfin, des problèmes psychoaffectifs sévères peuvent aussi retentir sur le développement et donc sur la taille de l’enfant.

L’œil sur les courbes

Pour poser un diagnostic, la taille et l’âge ne sont pas des indications suffisantes. Seule l’allure de la courbe de croissance autorise un avis. La taille de l’enfant doit donc être mesurée régulièrement et reportée sur les courbes disponibles dans le carnet de santé.
Une courbe de taille en-dessous de la moyenne ou une courbe qui marque un net fléchissement ou qui point brusquement vers le haut, demandent un bilan médical approfondi. Elle peuvent être le signe, par exemple :

  • d’un dérèglement hormonal,
  • d’une affection digestive,
  • d’une insuffisance rénale chronique,
  • d’une maladie génétique.

Ces troubles de la croissance sont généralement traités efficacement s’ils sont détectés de façon précoce. Il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste. Ils existent également des services de pédiatries spécialisés dans certains hôpitaux.

En savoir plus

Association Grandir (association de parents d’enfants ayant des problèmes de croissance)
24 rue Hector G.Fontaine 92600 ASNIERES
Tél. : 01 47 90 87 61
Site internet : www.grandir.asso.fr
E-mail : president@grandir.asso.fr

" Retards de croissance ", le Généraliste, 4 septembre 2001
" Comment grandit-on ? ", Impact Médecin hebdo, 26 février 1999.

Auteur(s): Emmanuelle Billon-Berheim - Mise à jour mardi 21 février 2017