Quelles activités d’éveil ?

Quelles activités d’éveil ?

Votre enfant a 5 ans. Il est désormais en grande section de maternelle. Il poursuit sa découverte de l'écriture et de la lecture. Il apprend à compter. Il développe aussi sa logique et sa créativité grâce à de multiples activités proposées à l'école. Quelles activités pratiquer avec lui à la maison ou à l'extérieur ?

A la maison

A 5 ans, votre enfant s’intéresse de plus en plus au monde de l’écrit et de l’imaginaire. Il va se concentrer de plus en plus.

  • Privilégiez les jeux de réflexion tels que les jeux de mots, de mémoire et de concentration.
  • Lisez et racontez-lui des histoires.
  • Si vous en avez la possibilité, abonnez-le à des magazines pour l’initier et lui donner le goût de la lecture et des mots.

N’oubliez jamais de vous amuser avec lui : les jeux de cartes, de dés, de construction développent la réflexion, l’adresse et la vivacité de vos enfants.

A l’extérieur

Dessin, peinture, sculpture, éveil musical, initiation au théâtre ou même découverte des langues étrangères… toute une palette de disciplines est proposée aux enfants, de plus en plus jeunes. Les échecs ou le piano dès 3 ans, c’est possible ; le cirque pour les plus grands aussi !

Votre commune, des associations ou des MJC près de chez vous proposent souvent des activités pour les plus jeunes. Toutes ces activités sont souvent proposées à des prix abordables et parfois même, votre commune peut en prendre en charge une partie. Renseignez-vous auprès de la mairie de votre commune !

Ces activités extrascolaires contribuent à développer leurs compétences physiques ou intellectuelles à condition d’aller dans le sens de leur personnalité. Les besoins varient selon la personnalité, l’âge et le mode de vie.

Pour bien choisir, soyez à l’écoute des goûts de votre enfant et profitez surtout des séances d’essai.

Quel rythme ?

Toutes ces activités de loisirs aident les jeunes à se construire, à condition de ne pas en abuser. Très sollicités dès la maternelle, certains écoliers n’aspirent qu’à un retour au calme une fois rentrés à la maison. D’autres, plus toniques, expriment le désir de se défouler ou d’assouvir une passion.

Avant l’âge du primaire, ils sont rarement demandeurs. Ensuite, les envies germent souvent sous influence et ne durent pas.

Avant 7 ou 8 ans, la notion d’engagement est difficilement intégrée et la versatilité normale. Attention à ne pas trop proposer d’activités à votre enfant, au risque de les dégoûter. Aujourd’hui, les parents souhaitent faire profiter à leur progéniture d’un maximum d’apprentissages, quitte à leur imposer un rythme infernal. Une stimulation excessive et un emploi du temps trop chargé peuvent mener à une certaine agressivité ou à une perte de confiance.

Pour se construire, un enfant a également besoin de développer son imaginaire et de rêver. L’oisiveté et les moments d’inactivité sont tout autant indispensables à son bon épanouissement que des loisirs orchestrés.

Sources

Etty Buzyn, psychologue clinicienne et psychothérapeute.

Auteur(s): La rédaction harmonie-prevention.fr - Mise à jour vendredi 03 février 2017