Voyagez enceinte

Voyagez enceinte

Voyager enceinte suscite toujours des inquiétudes. Tout dépend du terme de la grossesse, de la durée du voyage, du moyen de transport et, bien entendu, du pays choisi. Les infections sont à redouter car toujours plus difficiles à soigner.

Eviter certaines destinations

Mieux vaut ne pas voyager pendant le premier trimestre et en toute fin de grossesse, périodes pendant lesquelles les risques d’avortement spontané ou d’accouchement prématuré sont plus élevés. Certaines périodes sont à privilégier et des précautions à prendre. On recommande un départ entre 16 à 28 semaines de grossesse. L’avion est contre-indiqué après la 35ème semaine (risque de phlébite notamment). Attention aux efforts intenses. Limitez-vous à la marche à allure normale et bannissez tout exercice violent, à plus forte raison en conditions extrêmes (chaleur, froid, humidité .. .) D’une façon générale, les pays à fort risque de paludisme (ou résistant) ou de fièvre jaune sont à éviter. Il s’agit de pays d’Afrique subsaharienne, d’Asie ou encore d’Amérique latine.

Les infections : dangereuses pour la femme enceinte

Attention aux infections, toujours plus difficiles à prendre en charge car nombreux sont les médicaments interdits ou contre-indiqués pendant la grossesse. Par ailleurs, toute fièvre accompagnant une maladie infectieuse peut déclencher le travail. D’où l’intérêt d’être très stricte sur l’hygiène de vie en général et notamment sur la propreté des aliments et leur mode de cuisson. La diarrhée, les parasitoses cutanées, la toxoplasmose ou encore la rubéole guettent de nombreuses voyageuses imprudentes.

Vaccins à jour et traitement préventif

Soyez à jour dans vos vaccinations (tétanos, poliomyélite…). Les vaccins contre la fièvre jaune et de l’hépatite B, sont à effectuer de préférence avant la grossesse. Les autres vaccinations sont à envisager au cas par cas, en fonction du risque présenté. Enfin, pensez absolument à vous protéger du paludisme en prenant avant, pendant et après le voyage, le traitement antipaludéen recommandé, de la chloroquine le plus souvent.

Un examen clinique avant de partir

Dans tous les cas, consultez votre médecin traitant ou votre gynécologue bien avant de partir. Des examens complémentaires peuvent être nécessaires. Certaines vaccinations réclament des rappels échelonnés et d’autres peuvent être obligatoires à l’entrée dans certains pays.

Sources

Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH), Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2012.
" Conseils de santé pour voyageurs ", Laboratoires Smith Kline, 1998.
" Guide médical des espaces sauvages ", Éditions Olizane, 1998.

Auteur(s): Dr Daniel Gloaguen - Mise à jour mardi 21 février 2017