Tabac et grossesse ne font pas bon ménage

Tabac et grossesse ne font pas bon ménage

Toxique, le tabac l’est à plus d’un titre. Chez la femme enceinte, le fœtus subit de plein fouet les effets nocifs du tabac, avec des risques très importants pour sa santé pouvant aller jusqu’au décès par fausse couche ou à la mort subite du nourrisson.

Le tabac peut provoquer des grossesses à risque

Fumer ou être exposée à la fumée pendant la grossesse augmente le risque de survenue d’accidents gravidiques (fausse couche, grossesse extra-utérine ... ), de prématurité, de retard de croissance intra-utérine (le poids moyen du nouveau-né est inférieur de 300 g environ à celui du nouveau-né d’une mère non fumeuse).En France, on a pu estimer que 37% des femmes sont fumeuses avant le début de leur grossesse et que 19,5% d’entre elles continueront à fumer pendant tout ou partie de la grossesse. Si maman fume, bébé fume aussi ! En effet, les toxines inhalées par la femme enceinte traversent le placenta, sont assimilées par le fœtus et peuvent avoir un impact sur la santé immédiate et future de l’enfant.

Des conséquences directes sur la santé de l’enfant

Conséquence première du tabac pendant la grossesse : une augmentation considérable du risque de faire une fausse couche (environ 20% des fausses couches sont dues au tabagisme maternel).
En second : un poids de naissance anormalement faible (parfois inférieur à 2,5 kg). Idem pour la taille. Le risque d’accouchement prématuré est multiplié par deux. Une prématurité qui comporte toujours des risques très importants pour le développement futur du bébé.

Tabagisme et mort subite du nourrisson

Les concentrations de toxiques du tabac peuvent aussi entraîner des perturbations cardiaques et respiratoires, des troubles des mécanismes d’éveil et du sommeil chez le bébé. Ainsi, le tabagisme durant la grossesse peut entraîner un risque de mort subite du nourrisson, trois à quatre fois plus élevé que chez la femme non-fumeuse. Un risque qui peut être augmenté par le tabagisme passif auquel la femme enceinte est exposée si le père ou l’entourage proche fume pendant la grossesse.

Grossesse = zéro tabac

Même si l’on réduit sa consommation de tabac pendant sa grossesse, les risques et les complications du tabagisme persistent. Les seules actions réellement efficaces sont d’arrêter totalement de fumer, d’éviter le tabagisme passif, de profiter de la survenue de la grossesse pour se sevrer et ne pas reprendre après l’accouchement. Il faut aider la femme enceinte fortement dépendante à la nicotine par une prise en charge médicale avec un traitement substitutif nicotinique adapté.

En savoir plus

Tabac Infos Service
http://tabac-info-service.fr/
Des tabacologues vous informent et vous aident dans votre démarche d’arrêt du tabac par téléphone au 39 89 (0,15€/min depuis un poste fixe) - du lundi au samedi de 8h à 20h00 (0,15€/min depuis un poste fixe).Drogues Info Service
http://www.drogues-info-service.fr/
0 800 23 13 13 (appel gratuit depuis un poste fixe et au coût d’une communication ordinaire depuis un portable en composant le : 01 70 23 13 13).Ecoute Canabis
0 811 91 20 20 (coût d’un appel local).

Sources

  • Conférence du consensus Grossesse et Tabac - Texte des recommandations - Anaes - 2004
  • " Tabagisme et grossesse ", Galati L., Medi-Sphere, n°86.
  • " Approche du tabagisme dans la prévention de la mort subite du nourrisson ", François G., Troubles du sommeil - département de pédiatrie, Cliniques universitaires Saint-Luc
  • " Le tabagisme passif ", guide de l’INPES

Auteur(s): Ghislaine Trabacchi - Mise à jour mardi 21 février 2017