Premiers copains, premiers chagrins

Il se chamaille pour un rien, ne veut rien partager, s’isole et boude très souvent… Avec l’entrée à la crèche puis à l’école, l’enfant apprend la vie en société. Comment l’aider à trouver sa place ?

Il se bagarre

Les tout-petits jouent le plus souvent chacun de leur côté et les amitiés sont plutôt fortuites et instables. Vers 3 ans, les relations individuelles et intimes prennent de plus en plus d’importance et les disputes aussi ! Inévitables, les " bagarres " permettent à l’enfant de s’affirmer au sein du groupe et de tester ses limites, en dehors de la maison. Mais il doit comprendre que la brutalité ou l’agressivité sont inacceptables. Instaurez un principe de base : être comme il aimerait qu’on soit avec lui !

Il ne prête rien

Jusqu’à 3 ans, l’enfant n’est pas prêteur. Ce comportement normal le rassure. En gardant ses jouets avec vigueur, il défend son territoire et sa place parmi les autres. Ainsi se forge sa personnalité. Inutile de le forcer à partager trop tôt et encore moins ses jouets préférés. Mieux vaut tenter de désamorcer les conflits. Petit à petit, il apprendra naturellement les notions de propriété et de partage.

Il n’a pas de copains

Votre enfant semble souvent seul, ne parle pas de ses camarades ou ne souhaite inviter personne à la maison. Menez votre petite enquête (auprès de l’école) pour savoir s’il s’agit d’un conflit passager ou d’un réel problème d’isolement. Dans ce cas, sans le bousculer, incitez-le à surmonter sa timidité en multipliant les contacts : invitations à la maison, sorties (pique-nique, parc…), petites séparations (chez un ami, un cousin…) ou activités extrascolaires (sport, atelier manuel…) qui lui donneront de l’assurance.

Sources

" Petits tracas et gros soucis de 1 à 7 ans ", Anne-Cécile Sarfati et Christine Brunet, Albin Michel, 2002.
" Éduquer ses enfants ", Aldo Nouari, Odile Jacob, 2008.

Auteur(s): Anne-Sophie Prévost - Mise à jour mardi 21 février 2017