Convulsions fébriles

Très impressionnantes, les crises de convulsions fébriles peuvent survenir en cas de fièvre excessive. Mais elles touchent moins d’un enfant sur vingt en général avant l’âge de 5 ans.

Qu’est-ce qu’une crise de convulsions fébriles ?

Réaction naturelle de l’organisme pour lutter contre les infections, la fièvre est extrêmement fréquente chez l’enfant. Dans la majorité des cas, elle disparaît toute seule. Très élevée, elle peut devenir dangereuse et provoquer notamment des convulsions fébriles. La crise ne dure que quelques instants : l’enfant est soudainement secoué de spasmes musculaires généralisés et agite ses membres de façon saccadée et involontaire. Il retrouve assez rapidement un état normal et, le plus souvent, la crise est sans conséquence.

Quel traitement?

Même si la fièvre est utile, car elle stimule les défenses immunitaires, elle doit être systématiquement combattue au-dessus de 38,5 °C. Mais il n’est pas prouvé que les antipyrétiques (médicaments destinés à faire baisser la température comme le paracétamol, l’ibuprofène, l’aspirine…) préviennent les convulsions fébriles. Il semble exister une prédisposition familiale. Cependant, devant une crise, il est important de consulter immédiatement un médecin pour s’assurer que la fièvre ne résulte pas d’une affection sérieuse, comme une méningite.

En prévention

Avant de donner un médicament antipyrétique :

  • Enlevez les couches superflues de vêtements ou de couvertures.
  • Faites boire l’enfant le plus souvent possible.
  • Ne chauffez pas trop sa chambre (18 à 20 °C).
  • Aérez la pièce.

Sources

Mon enfant a de la fièvre : ce qu’il faut savoir des médicaments antipyrétiques, Afssaps, 2005

Auteur(s): La rédaction harmonie-prevention.fr - Mise à jour lundi 27 février 2017