Muguet

Des petits points blancs dans la bouche ? Il s'agit probablement d'un muguet buccal, autrement dit d'une petite infection par un champignon, le candida albicans, frquente dans les 6 premiers mois de lenfant.

Accouchement par voie naturelle, allaitement au sein ou au biberon… autant de situations diverses qui exposent l’enfant de moins de 6 mois qui a un système immunitaire encore immature, au développement d’une mycose : le muguet.
Le muguet est lié à un champignon microscopique qui se situe dans la bouche, au niveau de la langue, de la face interne des joues, des gencives ou du palais. En effet, le candida albicans, le champignon (ou levure) responsable peut être présent de façon insidieuse :

  • sur les parois vaginales,
  • sur le mamelon maternel,
  • sur la tétine du biberon,
  • sur le pouce de l’enfant qui va le sucer,
  • sur les mains qui ont manipulé l’enfant.

Le candida albicans se développe de façon privilégiée en milieu acide. Ainsi, la bouche sujette aux régurgitations acides constitue donc un milieu propice à la multiplication du champignon. Ailleurs, c’est un bouleversement de la flore bactérienne digestive qui va favoriser la survenue du muguet.

Des points blancs adhérents à la muqueuse

Le muguet se traduit par l’apparition de petits points blancs d’allure "crémeuse", circonscrits par une petite zone rouge inflammatoire. Des points blancs irritants, souvent responsables de pleurs lors de l’allaitement ou du biberon, d’un manque d’appétit responsable d’une perte de poids, et ce, du fait d’une déglutition rendue douloureuse. Il n’y a pas de fièvre. Reste la possibilité que les points blancs soient liés à des dépôts de lait, mais dans ce cas, ils disparaissent alors facilement en passant le doigt et ne laissent pas une base rougeâtre à vif, typique du muguet.

Des soins locaux

Entre chaque tétée, badigeonnez l’intérieur de la bouche de l’enfant d’eau bicarbonatée ou d’une solution antifongique (contre le champignon). Un traitement à prolonger pendant une quinzaine de jours afin d’éviter les récidives et/ou la propagation du champignon dans le tube digestif à l’origine de vomissements et de diarrhées. Dans ce cas, le champignon va se manifester au niveau de la zone ano-génitale, près des orifices naturels ou dans les plis de la peau, par des rougeurs douloureuses.
Pour venir à bout du champignon, il est nécessaire de procéder :

  • à un lavage deux fois par jour pour éviter les macérations,
  • à l’application locale d’un désinfectant,
  • au séchage soigneux puis à l’application d’éosine afin de dessécher la lésion,
  • à l’application d’une pommade antifongique.

En cas de persistance des lésions malgré les soins locaux, un traitement antifongique par voie orale devient nécessaire. Dans tous les cas de figure, une consultation médicale s’impose.

La prévention

L’hygiène est essentielle en matière de lutte contre le muguet implique : 

  • la désinfection des biberons par stérilisation,
  • le soin des mamelons avant chaque tétée,
  • le lavage des mains avant de manipuler bébé.

N’hésitez pas non plus à inspecter régulièrement sa bouche et ses autres orifices naturels. Reste enfin le nettoyage fréquent du doudou à plus de 60°C.

Auteur(s): Dr Daniel Gloaguen - Mise à jour mardi 21 fvrier 2017