Les troubles de l’audition

Les troubles de l’audition

Un trouble auditif peut être congénital (installé avant la naissance) essentiellement d'origine génétique, survenir pendant la grossesse (du à une infection de la mère ou une substance toxique) ou acquis après la naissance (du à une infection, un traumatisme ou certains médicaments).

La surdité de transmission

Elle est due à une lésion de l’oreille externe ou moyenne (tympan, osselets ou trompe d’Eustache). Bouchons de cérumen, corps étrangers (cotons-tiges, perles…), infections (une otite une fois sur deux) ou malformations sont souvent à l’origine de ce type de surdité. La perte moyenne, rarement supérieure à 40 dB, se soigne par des traitements médicaux ou chirurgicaux.

La surdité de perception

Plus rare, elle est due à une lésion de l’oreille interne ou du nerf auditif. Elle peut être congénitale, génétique ou accidentelle (traumatisme à la naissance, infection in-utéro ou prise de certains médicaments). Généralement définitif, ce type de surdité peut occasionner des pertes auditives légères à profondes.

Les otites à répétition

Affection courante et souvent indolore, l’otite séreuse est une grande pourvoyeuse de déficits auditifs. Dans 90 % des cas, elle guérit sans laisser de traces, spontanément ou avec un traitement (antibiotiques ou paracentèse, petite incision dans le tympan pour évacuer le liquide). Dans 10 % des cas, du liquide inflammatoire stagne dans l’oreille derrière le tympan, pouvant entraîner une perte de 30 à 40 % de l’audition. Ce problème est réversible avec des médicaments ou la pose, sous anesthésie générale, d’un drain (yoyo) empêchant le tympan de se refermer et permettant au liquide de s’évacuer.

Quels sont les enfants à risques ?

Les bébés avec des antécédents familiaux de surdité, les grands prématurés, les nouveau-nés ayant souffert d’infection fœtale (toxoplasmose, rubéole, cytomégalovirus) ou suivi certains traitements contre les infections bactériennes devraient subir des tests auditifs au cours de leurs six premiers mois. Méningites, encéphalites et oreillons sont également générateurs de surdité.

En chiffres

  • 8 000 à 10 000 enfants sourds ou malentendants en âge préscolaire
  • 30 000 enfants sourds ou malentendants en âge scolaire
  • 1 % des élèves souffrent de difficultés auditives
  • La surdité de transmission est huit fois plus fréquente que la surdité de perception

Sources

Association pour l’information et la prévention dans le domaine de l’audition.

Auteur(s): Anne-Sophie Prévost - Mise à jour mardi 21 février 2017