Une activité pour tous

Une activité pour tous

La natation est un sport complet qui possède de nombreux bienfaits en matière de santé. Nager est un sport idéal qui ne nécessite peu d’effort, dès lors qu’il s’agit d’un hobby.

En effet, si la natation sportive réclame beaucoup d’entraînement et une bonne technique, la natation de loisir demande peu de persévérance. Au bout de 2 mois, chacun peut arriver à éprouver des bonnes sensations dans l’eau au prix de 2 séances par semaine. 
Ce sport peut devenir alors un plaisir, voire une passion, même s’il n'était qu'essoufflement et découragement au début. Alors accrochez-vous ?

De 7 à 77 ans

Il n’y a aucune contre-indication d’âge pour pratiquer la natation, bien au contraire. L'absence de pesanteur permet aux personnes qui souffrent d’arthrose de pratiquer une activité physique sans danger… et sans douleur, d’autant que l’eau, chaude, s’avère antalgique.

Et même pendant la grossesse

La natation est le sport idéal pour les femmes enceintes, à condition de ne pas forcer dans les dernières semaines de la grossesse. La natation a un effet relaxant sur les muscles lombaires, particulièrement sollicités lors de la grossesse. Le froid a un effet raffermissant (choisissez dans ce cas les bains de mer ou les piscines non chauffées) et permet en outre de diminuer les œdèmes.

Une récupération plus rapide après un accident

Récupérer après un accident cardiaque, après une fracture ou suite à une blessure sportive sont autant de circonstances pour lesquelles la natation s’avère intéressante en matière de récupération rapide. En effet, l'absence de pesanteur favorise les mouvements sans douleur et l'effet massage lié à l'eau.


Les bienfaits de la natation

1-    Plaisir et bien-être. Rares sont les sports où le plaisir et la sensation de bien-être sont autant présents, même après une simple séance. La natation est le sport-plaisir par excellence et permet de lutter efficacement contre le stress.

2-    Développement de l’endurance. La natation développe l'endurance aérobie, autrement dit la faculté de poursuivre longtemps des efforts de moyenne intensité. Nager est donc excellent du point de vue cardiovasculaire et permet une meilleure vascularisation de l’organisme.

3-    Moindre risque cardiovasculaire. Outre l’amélioration de l’endurance, la natation contribue à baisser la tension artérielle en cas d’hypertension artérielle, de réduire la fréquence cardiaque au repos, de baisser les chiffres de la glycémie en cas de diabète, mais aussi de la cholestérolémie. Sa pratique est un atout santé qui augmente l’espérance de vie.

4-    Développement de la masse musculaire. La natation développe une masse musculaire harmonieuse et longue, surtout si l'on alterne plusieurs types de nage, car les muscles travaillent en étirement plus qu'en raccourcissement. C'est l'activité adaptée après un accident, que l’on soit sportif ou non, quand il s'agit de se servir en toute sécurité et sans douleur d'un membre traumatisé.

5-    Bon pour les articulations. Nager en piscine permet aussi d'assouplir ses articulations sans la contrainte de la pesanteur. C'est le principe de l'aquagym.

6-    Amélioration de la souplesse. La natation permet de gagner en souplesse au niveau des grandes articulations, épaule et hanche surtout

7-    Lutte contre la fatigue. Contrairement à une idée reçue, la natation n’est pas plus fatigante qu’un autre sport. Mieux, elle permet de supporter les contraintes habituelles, professionnelles ou scolaires car elle permet de se délasser, de supprimer des contractures musculaires liées au stress...

8-    Amélioration du sommeil. Du fait du délassement qu’elle procure, la natation s’avère un excellent sport pour améliorer la qualité de son sommeil.


Quelques précautions avant de se jeter à l'eau

Si la natation s’avère presque sans danger, elle requiert toutefois certaines précautions et une visite médicale de principe.

1-    Consultation médicale. Comme toute activité sportive, la natation nécessite le feu vert du médecin. Mieux vaut consulter votre médecin si vous avez plus de 40 ans et si vous n'avez jamais pratiqué de sport, à plus forte raison si vous avez des problèmes cardiaques ou des facteurs de risques cardiovasculaires (tabac, surpoids, cholestérol, diabète, sédentarité…).

2-    Quelles contre-indications ? Certains problèmes dermatologiques (eczémas et psoriasis étendus ou en phase aiguë...) ou rhumatologiques importants (rhumatismes inflammatoires) peuvent contre-indiquer temporairement la natation. 

Contrairement à l'idée reçue, la natation n'est pas contre-indiquée en cas d'asthme. En effet, l'atmosphère chaude et humide diminue la survenue des crises et favorise en outre la fluidité bronchique. De plus, expirer dans l'eau va augmenter le travail et l'efficacité des muscles respiratoires.
 

Bon à savoir

Si la natation, à l’instar des autres sports, s’avère intéressante en matière de perte de poids  lorsqu’elle s’accompagne d’un régime alimentaire adapté, nager régulièrement peut toutefois s’accompagner d’une prise de masse musculaire, synonyme de prise de poids ou d’une stabilisation du poids. En clair, la natation permet de perdre de la graisse tout en gagnant des muscles. La natation n’est donc pas un sport qui permet de s’affiner dès lors qu’elle comporte certains exercices de développement de la masse musculaire : nage avec palmes ou battements des jambes avec planche (développement des cuisses), nage avec des palmes de main ou « paddle » (développement des bras et du haut du corps).

 

Sources

- Dr Daniel Gloaguen, médecin du sport
- « Le grand livre des performances sportives », Dr Jean-Loup Dervaux, Editions de Vecchi, 2000

- « Le guide Sport et santé », Vidal éditeurs, 2005
- « L’échauffement du sportif », Collectif de médecins, Amphora, 2004
« Triathlon, s’initier et progresser», docteur Stéphane Cascua, Amphora, 2003

Auteur(s): Daniel GLOAGUEN, médecin et journaliste - Mise à jour mardi 04 juillet 2017