Mémoire, la musculation neuronale

Mémoire, la musculation neuronale

Muscler votre mémoire n’implique pas uniquement d’améliorer votre capacité de mémorisation comme avoir de gros mollets ne veut pas nécessairement dire avoir une détente phénoménale.

La tonicité, la coordination sont autant de qualités indispensables pour une mémoire en pleine forme.

 

  • Attention et concentration : faites des puzzles, des tournois de cartes (tarot, belote, bridge, etc.), jouez au solitaire, apprenez l’art de l’origami (loisir japonais consistant à réaliser des animaux, des objets en papier uniquement par des techniques de pliages). Devant le journal télévisé, concentrez-vous sur les gros titres et essayez de vous les remémorer en fin de journal avec le plus de détails possible.
  • Rapidité : cessez d’avoir systématiquement recours à une calculatrice et exercez-vous au calcul mental (lorsque vous faites vos comptes par exemple). Jouez aux quiz télévisés ou radiophoniques.
  • Vocabulaire : lisez des romans, des poésies, des notices, des journaux, des magazines, etc. Si vous croisez des mots inconnus au fil de vos lectures, essayez de les réutiliser dans des phrases pour vous familiariser avec eux. Jouez au baccalauréat (à partir d’une lettre, chaque joueur cherche un mot commençant par celle-ci dans des catégories définies à l’avance tels prénoms, animaux, etc. Le gagnant est le premier à avoir renseigné tous les champs), au Scrabble, au Boogle, aux jeux de lettres en général. Apprenez des citations, des chansons, des poèmes.
  • Esprit d’observation : jouez au jeu des 7 erreurs. Essayez de vous souvenir des habits portés par vos collègues, des personnes de votre entourage. Regardez une image (un tableau, une publicité, un film) et tentez de vous remémorer le plus de détails en une dizaine de secondes. En promenade, apprenez à reconnaître les champignons, les arbres, les fleurs et à les identifier précisément. En voiture, faites jouer vos enfants : le premier à trouver une plaque minéralogique en 45, un château d’eau, une voiture jaune, etc.
  • Logique et organisation de la pensée : faites le plan de votre maison et essayez d’imaginer par exemple comment vous pourriez agencer différemment l’ameublement. Dans un roman ou un film policier (les films de David Lynch tels Mulholland Drive ou Lost Highway, Usual Suspects, etc.), mettez en corrélation les indices et trouvez le coupable.
  • Créativité et imagination : jouez avec vos enfants en tirant partie de leur fantaisie, fabriquez-leur des déguisements, inventez-leur des histoires à partir de certains mots-clés. Inscrivez-vous à des cours de peinture, de chant, de théâtre, de musique. Écrivez des poèmes, des nouvelles voire des romans ou des pièces de théâtre si vous vous en sentez le courage.

Et pour étudier efficacement ?

Maintenant que le fonctionnement de la mémoire n’a plus aucun secret pour vous, vous aurez sans doute déjà compris quelles sont les clés pour apprendre efficacement vos leçons :

  • Soyez attentif en cours pour bien encoder.
  • Relisez les cours de la journée le soir pour favoriser la consolidation en passant une bonne nuit de sommeil, relisez les cours précédents avant le nouveau.
  • Ayez une prise de note efficace et mettez en avant le plan du cours (titres, sous-titres, etc.) pour bien le visualiser.

Ce n’est pas le temps passé à travailler qui est important, mais la quantité de connaissances bien assimilées. N’oubliez donc pas de faire des pauses pour rester efficace, et prenez le temps de vous relaxer pour ne pas laisser le stress « perturber » la restitution de précieuses informations !

Auteur(s): Clément GILBERT, journaliste - Mise à jour mardi 25 avril 2017