Un sens fragile

Un sens fragile

L’audition est un sens fragile qui peut se dégrader de bien des façons.

Les causes d'un trouble de l'audition sont nombreuses :

  • une maladie : les otites, les méningites, l’otospongiose (maladie provoquant un blocage de l’étrier) et certains virus peuvent entraîner une perte d’audition. De même que la rubéole et la toxoplasmose contractées pendant la grossesse peuvent affecter l’audition de l’enfant à naître ;
  • un médicament : certains médicaments dits oto-toxiques peuvent être dangereux pour l’oreille ;
  • le vieillissement : avec l’âge, l’audition se détériore peu à peu. À partir de 50 ans, on peut ainsi voir apparaître la presbyacousie, une baisse de la perception des sons à fréquence aiguë. La personne atteinte entend les paroles mais les comprend mal ;
  • un traumatisme : un accident ou certains sons perçus au cours de nos activités professionnelles (bruit de machines,etc.) ou de loisirs (concert, etc.) sont susceptibles d’endommager notre oreille.

Au-delà de la perte partielle ou totale de l’audition, on trouve également d’autres troubles, comme l’hyperacousie. Bien moins connue que la surdité, celle-ci est pourtant très handicapante puisqu’elle fait percevoir les sons à un niveau plus élevé que la normale. L’audition devient alors douloureuse et certains sons, insupportables (sonnerie de téléphone, discussion en groupe, etc.).

On distingue plusieurs types de déficiences auditives selon la localisation de l’altération auditive.

  • La déficience auditive de transmission fait suite à une atteinte de l’oreille externe (exemple : bouchon de cérumen) ou de l’oreille moyenne (exemple : otite). Elle se caractérise par une mauvaise transmission des sons à l’oreille interne. Ces surdités de transmission correspondent à des pertes auditives légères ou moyennes. La perte auditive est facilement compensée par le port d’aides auditives et, selon les cas, une intervention chirurgicale peut permettre de rétablir des fonctions de l’oreille externe ou moyenne.
  • La déficience auditive de perception découle d’une atteinte de l’oreille interne (due à la presbyacousie, suite à un traumatisme sonore, etc.), d’une atteinte du nerf auditif ou encore exceptionnellement des centres nerveux. Les déficiences auditives de perception vont de la surdité légère à la surdité profonde. Compte tenu de la difficulté d’intervenir sur l’oreille interne sans détruire les cellules ciliées qui s’y trouvent, les indications opératoires sont rares. Lorsque la prothèse auditive classique n’offre plus assez de résultat, il est possible de poser un implant cochléaire.
  • La déficience auditive mixte est une combinaison des deux cas précédents.

Les acouphènes

Les acouphènes sont des sensations sonores uniquement perçues par la personne qui en est atteinte, sans aucun stimulus sonore extérieur. Le bruit perçu (sifflement, bourdonnement, grésillement, etc.) peut être plus ou moins fort. L’acouphène a souvent pour origine une lésion de la cochlée (oreille interne). Il se produit lorsqu’un signal nerveux aberrant est interprété par le cerveau comme un son. Les acouphènes sont difficiles à traiter, surtout si la cause n’est pas identifiée. Une prise en charge psychologique est parfois nécessaire pour aider la personne à vivre avec.

L’hyperacousie

L’hyperacousie désigne une intolérance aux bruits, même les plus banals, due à une hypersensibilité de l’oreille. Les hyperacousiques n’entendent pas mieux que les autres, mais tolèrent beaucoup moins certains sons et niveaux sonores. Cette affection est source de gêne invalidante et d’inconfort auditif important. L’hyperacousie et les acouphènes vont souvent de pair.

 

Préserver son audition

  • Veillez à l’hygiène de votre oreille, le cérumen peut boucher votre conduit auditif et perturber votre audition. Préférez les cotons-tiges « sécurité » qui évitent de toucher et d’abîmer les tympans.
  • Limitez le niveau sonore de votre télévision, de votre chaîne hi-fi ou de votre baladeur/lecteur MP3.
  • Éloignez-vous des enceintes lors des concerts.
  • Réduisez votre temps d’exposition au bruit. Reposez vos oreilles. Après un concert ou une soirée en discothèque, le temps de récupération varie entre 12 et 24 heures.
  • Portez des bouchons d’oreille qui protègent l’oreille tout en laissant passer la musique. 

Sources

- Une audition à protéger et à conserver, guide d’information et de prévention de l’association JNA (Association pour l’information et la prévention dans le domaine de l’audition)
- Nos oreilles on y tient, guide d’information et de prévention de l’association JNA (Association pour l’information et la prévention dans le domaine de l’audition).

 

Auteur(s): Clément GILBERT, journaliste - Mise à jour mardi 22 août 2017