Les régimes végétarien, « flexitarien » et végétalien

Les régimes qui prennent leur distance avec l'alimentation animale.

Le « flexitarisme » connaît un certain succès face aux dérives alimentaires de la société contemporaine (malbouffe, surconsommation de viande…) : ses adeptes prônent une pratique végétarienne de façon flexible, se permettant de manger parfois de la viande, du poisson… Le végétarien exclut de son alimentation la viande, le poisson et autres produits animaux de la mer, alors que le végétalien s’interdit la consommation de tout produit d’origine animale : s’ajoutent donc à la liste des interdits les oeufs, le lait ainsi que les laitages et les fromages.

 

Et pour la santé ?

  • Avec le régime végétarien, il y a un risque de carence en protéines, fer, vitamine B12, vitamine D, zinc et, à l’inverse, un risque d’excès en acides gras oméga-6 (que l’on trouve dans les oléagineux) au détriment des oméga-3 que l’on trouve entre autres dans les poissons.
  • Avec le régime végétalien s’ajoute un risque de carence en calcium dû à la suppression des produits laitiers.
     


Sources

Livre "La santé dans votre assiette" - Collection En Harmonie - Harmonie Mutuelle - Editions Somogy - Septembre 2016.

Auteur(s): La rédaction de Harmonie-prevention.fr - Mise à jour jeudi 01 mars 2018

En savoir plus

Bon à savoir

Ces régimes sont déconseillés chez les enfants, les adolescents, les femmes enceintes, les personnes âgées et toutes autres personnes fragilisées.