Les jeux de hasard et d’argent

 Les jeux de hasard et d’argent

En France, jouer à des jeux de hasard et d'argent est une habitude communément partagée. Pour la plupart des gens, c'est une distraction, un plaisir. Mais certaines personnes se laissent prendre aux jeux et ne peuvent plus s'en passer...

Quatre types de joueurs peuvent être définis :

  • Le joueur occasionnel : joue pour son agrément et peut sortir du jeu à tout moment. Ce joueur  ne ressent pas le besoin de jouer et se fixe souvent un montant pour ses mises. Le jeu n’est pas l’unique centre d’intérêt, et n’entrave pas les tâches de la vie courante.
  • Le joueur professionnel : tire ses revenus de cette activité. L’approche du jeu est logique et calculée, avec une estimation du gain et de la perte. Ce joueur sait s’arrêter pour éviter les pertes excessives.
  • Le joueur « compulsif » : joue sans contrôle et n’arrête le jeu que lorsque tout l’argent disponible est dépensé.
  • Le joueur pathologique : comme le joueur compulsif, il a de grandes difficultés à arrêter  une séquence de jeu. Cependant, ce joueur recommencera toujours à jouer, sans tenir compte des réalités financières et sociales.

On estime que 600 000 à 1 800 000 Français  seraient dans la situation de jeu problématique  (joueur compulsif) voire pathologique.

Les répercussions psychosociales peuvent être importantes pour le joueur pathologique : endettement, désinsertion, dépression, difficultés relationnelles…


Quelques conseils pour que le jeu reste jeu

  • jouez uniquement pour vous divertir ;  
  • fixez-vous des limites de temps et d’argent  consacrées au jeu ;  
  • apprenez à dire non à certaines  occasions de jeu ;  
  • variez les loisirs et plaisirs.

Auteur(s): La rédaction de Harmonie-prevention.fr - Mise à jour mercredi 11 avril 2018

Voir aussi

Découvrez le portail www.addictaide.fr, dédié aux addictions : alcool, drogues, cannabis, médicaments, jeux d’argent...

En savoir plus

Fin 2007, une politique de jeu responsable est instaurée en France, l’objectif est de contrôler et de renforcer le contrôle de l’offre de jeu de la Française des Jeux. Le premier Centre de référence sur le jeu excessif s’est ouvert en janvier 2008 (www.crje.fr).

Depuis juin 2010, un arrêté prévoit l’affichage  de messages de mise en garde sur les sites de jeux d’argent et de hasard en ligne.