Dans la même thématique

L'acné

L'acné

Grand problème des adolescents, l'acné dure quelques années et s'estompe en grandissant.

L’acné est sans doute la maladie de peau la plus fréquente puisqu’elle touche surtout des adolescents (acné juvénile) et se termine le plus souvent avant 25 ans. Elle dure généralement plusieurs années, en moyenne 4 à 6 ans mais elle peut persister à l’âge adulte, principalement chez les femmes (acné tardive).

Lors de la puberté, beaucoup d’hormones mâles sont produites, chez les garçons comme chez les filles, ce qui entraîne une augmentation de la production de sébum, responsable de la peau grasse qui constitue le terrain favorable au développement de l’acné. Celle-ci débute par l’obstruction du follicule pileux par une sorte de bouchon. Des bactéries (Propionibacterium acnes) se trouvent ainsi enfermées et causent alors une inflammation responsable de l’apparition de boutons. L’acné peut prendre différentes formes :

  • le comédon ou point noir dont la couleur est due au contact de l’air ;
  • la papule, grosse tâche rouge surélevée ;
  • la pustule, papule surmontée d’une tâche blanche ;
  • le nodule, gros bouton rouge et douloureux ;
  • le kyste, bouton sous la peau.

Dans la majorité des cas, les marques infligées par l’acné disparaissent au bout de plusieurs mois. Mais celles-ci restent parfois définitivement, elles peuvent alors être atténuées. Cela peut arriver lorsque l’acné n’est pas traitée efficacement ou lorsque la personne atteinte « triture » ses boutons.

C’est pourquoi il peut être nécessaire de consulter un dermatologue qui conseillera un traitement adapté aux caractéristiques de l’acné et du patient. En règle générale, le diagnostic d’acné en lui-même est assez simple, les personnes atteintes identifient d’ailleurs souvent elles-mêmes la maladie qui les affecte.

Le dermatologue dispose de nombreux moyens efficaces pour traiter l’acné. Pour les acnés légères ou modérées, on utilise généralement :

  • les rétinoïdes,
  • l’acide azélaïque (peu utilisé en France car non remboursé),
  • les acides de fruits (sous forme de crème),
  • le peroxyde de benzoyle (en savon, en crème ou en gel),
  • les antibiotiques (à application locale ou par voie orale),
  • le gluconate de zinc (dont l’efficacité, très modeste, le limite aux acnés légères).

Pour les acnés sévères, on a plutôt recours :

  • aux dermocorticoïdes,
  • aux traitements par laser ou lampe,
  • aux diodes électroluminescentes,
  • à l’isotrétinoïne.

Pour les femmes, on utilise fréquemment des traitements hormonaux qui permettent notamment de guérir l’acné tardive.

Avant de commencer un traitement, il faut éliminer les facteurs qui peuvent provoquer ou aggraver l'acné : exposition au soleil ou en cabine trois semaines avant ; arrêt de la pilule trois mois avant ; utilisation d’une nouvelle crème.

Sources

- Société française de dermatologie, site d’information dermato-info.fr
- Assurance Maladie – Ameli sante
- Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS), fiche Virus Varicelle-Zona

Auteur(s): Clément GILBERT, journaliste - Mise à jour jeudi 17 août 2017

Dans la même thématique