Allergies respiratoires, les prévenir

Allergies respiratoires, les prévenir

Parallèlement au traitement médical, certaines mesures préventives des allergies respiratoires sont à appliquer au quotidien.


Qu'est-ce qu'une allergie respiratoire ?

Lorsque notre système immunitaire est confronté à une substance étrangère (appelée "allergène"), tels que pollens, poils d’animaux, acariens… il peut réagir de manière excessive. Cette réaction se traduit en allergie respiratoire. Les deux formes principales sont la rhinite allergique et l’asthme allergique. La première, inflammation des voies aériennes supérieures (nez), peut atteindre différents niveaux de sévérité (faible, modérée et importante). La seconde, à distinguer de la maladie asthmatique, se caractérise par une inflammation des bronches, conséquence de l’inhalation de certains allergènes.

 
Pour prévenir les allergies respiratoires et/ou éviter leur aggravation, il convient de respecter certains principes simples, faciles à mettre en œuvre. Voici quelques conseils pour vous protéger des allergènes du pollen, des moisissures, des acariens...


Le pollen

Il s’agit de particules libérées par les végétaux au moment de la floraison et transportées par le vent ou les insectes. Certains pollens - comme les graminées (au printemps), l’ambroisie (en été), le cyprès et le bouleau (dès le mois de janvier) - sont particulièrement allergisants.

 

Pour vous en protéger

  • Évitez d’ouvrir les fenêtres en privilégiant une ventilation intérieure avec un purificateur d’air muni d’un filtre à particules à haute efficacité ou d’un filtre électrostatique. Contre les chaleurs de l’été, équipez-vous d’un climatiseur.
  • Veillez à laisser libres les bouches d'aération et à les nettoyer rgulièrement (tous les 3 mois).
  • Évitez les activités qui exposent à de grandes quantités de pollen ou de moisissures (tonte de la pelouse, fauchage, sortie dans les espaces verts, parcs, jardins, pendant la période pollinique et plus particulièrement lors des pics polliniques).
  • N’étendez pas votre linge dehors car du pollen pourrait venir s’y déposer.
  • Rincez-vous le visage et les cheveux après une promenade à l'extérieur.
  • Évitez les pique-niques dans l'herbe.

Les moisissures

Il s'agit de champignons présents dans l’air ambiant et dans les maisons humides et mal ventilées. La présence de plantes vertes peut faciliter leur développement.

 

Pour vous en protéger

  • Maintenez un taux d’humidité inférieur à 50% chez vous. Vous pouvez notamment utiliser un déshumidificateur.
  • Limitez les plantes chez vous ainsi que les pots en argile.
  • Lavez régulièrement les « nids à moisissures » comme les rideaux de douche, les fenêtres de salle de bain, les murs humides, les poubelles de maison, etc.
  • Ne placez pas de tapis dans les pièces humides.
  • Utilisez une peinture à l’épreuve des moisissures plutôt qu’un papier peint. 

Les acariens

Présents dans la poussière, ils aiment la chaleur et l’humidité et se nichent souvent dans les lits, les moquettes et les tapis.

 

Pour vous en débarrasser

  • Aérez votre logement tous les jours pendant au moins 20 minutes.
  • Dépoussiérez à l'aide d'un chiffon humide et lavez le sol très régulièrement.
  • Lavez fréquemment votre literie à l’eau chaude (60°C).
  • Dans la chambre à coucher, il est préférable de choisir un sommier à lattes, avec des pieds permettant d'éviter le contact avec le sol. Recouvrez votre matelas d’une housse anti-acariens et choisissez plutôt des oreillers en mousse synthétique lavable.
  • Nettoyez régulièrement les tapis et les moquettes avec un aspirateur équipé d’un filtre à particules à haute efficacité.
  • Évitez les tapis ou les draperies dans votre chambre à coucher.
  • Évitez certains revêtements comme la moquette (au sol ou murale) et privilégiez les sols lisses.
  • Portez un masque quand vous faites le ménage.
  • Réduisez au maximum les sources de poussières (peluches, bibliothèques ouvertes, voilages et tapis) et nettoyez-les régulièrement.

Les phanères d’animaux

Ces éléments protecteurs – comme les poils, les écailles ou les plumes – peuvent également être allergènes. Les premiers animaux en cause sont les chats
 

Pour vous en protéger

  • Évitez le contact avec les animaux domestiques auxquels vous êtes allergique. 
  • Lavez régulièrement l’animal.
  • Ne faites pas entrer d'animaux dans votre chambre à coucher.

Dernier conseil quels que soient les allergènes en cause, ne fumez pas dans le lieu d’habitation, aérez le logement tous les jours et évitez les produits aérosols contenant des gaz irritants.  

 

Sources

Auteur(s): La rédaction d'harmonie-prevention.fr - Mise à jour jeudi 04 juin 2015