Le massage cardiaque

Il convient de débuter immédiatement le massage cardiaque en attendant la mise en place d'un défibrillateur.

Le massage cardiaque consiste à appuyer régulièrement et fermement sur le thorax d'une victime. Ces compressions thoraciques vont faire circuler le sang dans le corps lorsque le cœur ne peut plus le faire lui-même :

  • s'assurer que la victime est allongée sur le dos, par terre ;
  • se placer à genoux auprès de la victime ;
  • dans la mesure du possible, dénuder la poitrine de la victime ;
  • placer le talon d'une main au centre de la poitrine strictement sur la ligne médiane, jamais sur les côtes ;
  • placer l'autre main au-dessus de la première ;
  • comprimer la poitrine de 4 à 5 cm, avec les bras tendus, coudes non fléchis ;
  • relâcher immédiatement la pression pour que la paroi remonte (décompression). La poitrine doit reprendre sa dimension initiale après chaque compression ;
  • enchaîner les compressions/décompressions à une fréquence régulière de 100 par minute.

Poursuivre le massage cardiaque jusqu'à :

  • la pose d'un défibrillateur ;
  • le relais par les services de secours ou un sauveteur plus compétent ;
  • une réaction de la victime.

Si le sauveteur n'est pas seul, il peut se faire relayer en cas de fatigue pour réaliser le massage cardiaque. Si le sauveteur sait réaliser le bouche-à-bouche, il peut le pratiquer en réalisant deux insufflations toutes les trente compressions thoraciques

 

 

 Sources

- Fédération Française de Cardiologie
- Chaine Harmonie Mutuelle - www.youtube.com

Auteur(s): Céline SARLOT, responsable prévention - Mise à jour mercredi 23 août 2017