Le défibrillateur automatisé externe

Cet appareil est accessible à tous et d'une grande simplicité d'utilisation.


Qu’est-ce qu’un défibrillateur automatisé externe (DAE) ?

Le DAE est un appareil capable de reconnaître une anomalie du fonctionnement du cœur à l’origine de l’arrêt cardiaque et de délivrer, à travers la poitrine mise à nue, un choc électrique afin de restaurer une activité cardiaque efficace.
Son utilisation est simple et ne présente aucun risque, ni pour la victime, ni pour l’utilisateur. Associé au massage cardiaque ou réanimation cardio-pulmonaire, l’utilisation précoce du défibrillateur permet d’augmenter les chances de survie de façon considérable.

Qui peut l’utiliser ?

D’après le décret du 4 mai 2007, « Toute personne, même non médecin, est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe. Il est cependant conseillé de suivre une initiation courte, ou une formation de type "Prévention et secours civiques de niveau 1", qui permet de :

  • réduire l’appréhension liée à son utilisation (neuf français sur dix connaissent le rôle d’un défibrillateur, mais plus d’un sur trois ne se sent pas prêt à l’utiliser par manque de formation : étude CRF/FFC septembre 2009) ;
  • favoriser une action rapide, adaptée et efficace.

Comment l’utiliser ?

Si le défibrillateur est à proximité, le sauveteur envoie une personne le chercher pendant qu'il poursuit le massage cardiaque. Dès qu'un défibrillateur est auprès de la victime :

  • ouvrir le défibrillateur et appuyer sur le bouton Marche/Arrêt s'il y a lieu ;
  • suivre impérativement les instructions vocales et/ou visuelles de l'appareil. Elles permettent de réaliser les différentes opérations rapidement et en toute sécurité.

Le DAE demande de mettre en place les électrodes directement sur la peau de la poitrine de la victime et de les connecter :

  • dénuder la poitrine ;
  • sortir les électrodes de leur emballage ;
  • enlever la pellicule de protection et coller chaque électrode, en appuyant fermement, sur la poitrine nue de la victime.

La position des électrodes doit être conforme au schéma visible sur les électrodes ou sur leur emballage. Une fois connecté, le défibrillateur indique qu'il réalise une analyse du rythme cardiaque et qu'il ne faut pas toucher la victime. Cette analyse dure quelques secondes.

Si le choc est recommandé, le défibrillateur annonce que le choc est indiqué et qu'il faut s'écarter :

  • le sauveteur s'assure que personne ne touche la victime ;
  • il laisse le DAE déclencher le choc électrique ou appuie sur le bouton "choc" clignotant quand l'appareil le demande.

Le défibrillateur délivre le choc. Dès que l'appareil le demande, le sauveteur reprend sans délai le massage cardiaque, sans retirer les électrodes et suit les recommandations de l'appareil.

Si le choc n'est pas recommandé, le défibrillateur annonce que le choc n'est pas indiqué et demande de réaliser les manœuvres de réanimation. Le sauveteur poursuit le massage cardiaque sans retirer les électrodes et suit les recommandations du défibrillateur.

Suivre les recommandations de l'appareil jusqu'à l'arrivée des secours. Le défibrillateur doit rester allumé jusqu'à l'arrivée des secours. En aucun cas, le sauveteur ne doit retirer les électrodes de la poitrine de la victime ou éteindre le défibrillateur.

 

Où le trouver ?

De plus en plus de lieux publics (gares, mairies, musées, gymnases et autres lieux sportifs, etc.) sont équipés en DAE. Renseignez-vous à l’occasion ou essayez de les repérer sur vos trajets habituels.
Il existe une signalétique pour les localiser plus facilement :

 

  
 

Il existe également une application pour iPhone à télécharger.

 

 

 

 

 Sources

- Fédération Française de Cardiologie

- Chaine Harmonie Mutuelle - www.youtube.com

Auteur(s): Céline SARLOT, responsable prévention - Mise à jour vendredi 05 janvier 2018