Addictions, attention aux pratiques excessives

Addictions, attention aux pratiques excessives

Cyberdépendance, jeux d'argent, pratique sportive excessive... leur pratique peut comporter des risques pour la santé. Explications

Les cyberdépendances

Si tous les internautes sont concernés par la prévention des cyberaddictions, les enfants et les adolescents ont particulièrement besoin d’un accompagnement pour une utilisation adaptée de l’outil. Quelques règles peuvent faciliter cet usage :

  • La gestion du temps : fixer un temps d’utilisation hebdomadaire.
  • La valorisation d’autres activités, permettant des rencontres et des échanges réels : loisirs, activités sportives…
  • L’utilisation privilégiée pour accompagner et complémenter les apprentissages scolaires.
  • Le verrouillage d’accès à certains sites et la limitation de la durée de jeu.

Les conduites problématiques de jeux de hasard et d'argent

Plus de la moitié des adultes Français joue au moins une fois par an à des jeux de hasard et d’argent, qu’il s’agisse de la loterie nationale, des jeux de grattage, du PMU, ou encore des machines à sous dans les casinos.

Quelques conseils pour que le jeu reste jeu :

  • Jouer uniquement pour se divertir.
  • Se fixer des limites de temps et d’argent consacrées au jeu.
  • Savoir dire non à certaines occasions de jeu.
  • Varier les loisirs et les plaisirs. 

Les pratiques à risque des jeux vidéo

Conseils prévention pour éviter une pratique excessive :

  • Déterminer un temps de jeu.
  • Installer l’ordinateur ou la console dans un lieu de passage pour garder un regard sur les activités des enfants.
  • Évaluer le contenu du jeu vidéo.
  • Installer un logiciel de contrôle parental.

Les normes PEGI (Pan european game information) : méconnues, elles permettent de se renseigner sur la qualité des jeux au regard de la réglementation existante. Il s’agit d’une norme internationale fiable et en général plutôt sévère, qui donne deux types d’indications : l’âge minimal requis pour le jeu (plus de 7 ans, par exemple), des pictogrammes pour indiquer un contenu éventuellement problématique.

 

Les pratiques sportives à risque

4% de la population sportive générale serait susceptible de glisser dans la dépendance à l’exercice physique selon un rapport de l’INSERM sur l’activité physique (2008).
 

Quelques conseils pour rester vigilant face à une pratique excessive :

  • Ne pas suivre la «demande» du sportif et savoir déconseiller la participation à certaines compétitions.
  • Faire accepter des périodes de récupération, des soins si nécessaire et le repos adapté lors d’une blessure.
  • Savoir faire prendre conscience au sportif qu’il doit aménager ses charges d’entraînements, que son corps «vieillit».
  • Savoir détecter les troubles du comportement alimentaire et passer la main pour la prise en charge.

Sources

- INSEE
- rapport de l'INSERM de 2008 sur l'activité physique
- Étude de l'Observatoire National des jeux vidéo menée en 2010
- Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie Comité de la Nièvre : www.anpaa.asso.fr
- Institut fédératif des addictions comportementales : www.ifac-addictions.fr

Auteur(s): Céline SARLOT, responsable prévention - Mise à jour mercredi 09 mai 2018

Voir aussi

Découvrez le portail www.addictaide.fr, dédié aux addictions : alcool, drogues, cannabis, médicaments, jeux d’argent...