Qu'est-ce que la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) ?

Qu'est-ce que la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) ?

Cette affection de la rétine est la première cause de malvoyance chez les personnes de plus de 50 ans.

La dégénérescence maculaire liée à l'âge, ou DMLA, touche 8 % de la population au-delà de 60 ans et 25 % après 75 ans. Cette maladie grave de la rétine est responsable chaque année de 3 000 cas de malvoyance (moins de 3/10 à chaque œil) dans notre pays. Ces chiffres vont s'aggraver avec l'augmentation de l'espérance de vie. Pourtant, 2 % seulement des adultes savent que c'est la cause principale de cécité chez les plus de 50 ans ; et seul un quart des patients atteints consultent assez tôt pour être traités efficacement.

 

Une évolution en 3 stades

L’âge, associé à des facteurs environnementaux et génétiques, est responsable du vieillissement de l’œil et de la rétine. Ce vieillissement, imperceptible par le patient, se traduit par des modifications visibles uniquement lors de l’examen ophtalmologique du fond d’œil. Il est marqué par l'apparition de petites taches jaunes au niveau de la rétine. A ce stade, il n’existe pas de baisse de vision, on parle de maculopathie liée à l’âge. La découverte de ces lésions par votre ophtalmologiste, ne doit pas être source d’angoisse. Elle doit conduire à une surveillance pour dépister toute évolution traduisant le passage vers une forme plus grave, la dégénérescence maculaire.

Dans le second stade, des troubles apparaissent plus ou moins rapidement :

  • baisse de l’acuité visuelle ;
  • sensation de ternissement des couleurs ;
  • déformation des images (lignes tordues, lettres déformées) ;
  • disparition de zones de vision ;
  • apparition d’une tache sombre au milieu du champ de vision ;
  • accroissement de la sensibilité à la lumière ;
  • sensation de clignotement.

La dégradation de la vision s'effectue progressivement au niveau d'un œil, puis des deux. À terme, le malade perd la vision centrale. La disparition de cette vision fine entraîne l'impossibilité de lire, d'écrire, de regarder la télévision… et même de reconnaître les visages familiers.

Les premiers signes - gêne à la vision ou sensation d'éclairage insuffisant - passent souvent inaperçus. Le symptôme le plus caractéristique est la sensation d'ondulations des lignes droites. Attention aux textes, aux plinthes ou aux grilles qui semblent courbés… Il faut alors consulter d'urgence : le mal est déjà avancé. Un traitement immédiat s'impose.

La grille de Amsler(ci-dessous) va vous permettre de tester votre vision. Pour cela, éloignez-vous de 30 cm de l’écran. Mettez vos lunettes pour lire. Cachez vous un œil, et avec l’autre, fixez le point central de la grille.
 

 

Autour du point, les lignes vous apparaissent-elles déformées, ombrées ou trouées ? Si la vision d’un de vos yeux a récemment et rapidement baissé ou si vous avez la sensation de voir des lignes droites déformées, prenez rendez-vous le plus rapidement possible chez votre ophtalmologiste.

 

 Sources

- Association Retina France, BP 62 - 31771 Colombiers Cedex, n°Azur : 0 810 30 20 50 (prix d'un appel local) - www.retina.fr
- Dr Alina Oprina, Dr Monique Lascaux et Dr Jean Michel Bosc, Département de rétine médico-chirurgical, Clinique Jules Verne, Nantes

Auteur(s): Chantal BRUET-FERREOL, journaliste - Mise à jour lundi 24 avril 2017

Voir aussi

Dépliant « Votre vue, un bien précieux », Association Nationale de l’Amélioration de la Vue (ASNAV)