Voyage à l’étranger, attention à l’eau

Voyage à l’étranger, attention à l’eau

L'eau qui est un élément essentiel à la vie, peut s’avérer être une menace dans certains pays.

 

80% des maladies contractées à l’étranger sont dues à une eau contaminée. Les troubles provoqués par l'eau peuvent être graves (dont le symptôme le plus fréquent est la diarrhée qui mène à la déshydratation). Voici quelques conseils qui vous éviteront bien des désagréments lors de vos futurs voyages hors frontières.

 

Avant le départ

Pour vous éviter toute déconvenue, informez-vous sur les moyens mis à votre disposition pour obtenir de l'eau potable dans le pays de votre destination.

 

L’eau de consommation

 

Dans les pays en développement, la qualité de l'eau du robinet est souvent variable. Elle peut être le véhicule d’un certain nombre de maladies comme l'hépatite A, la typhoïde, le choléra, l’amibiase et les diarrhées.

Pour toutes les boissons ou préparations contenant de l’eau, il est recommandé d’utiliser :

  • de l’eau minérale, des sodas et des jus de fruits en bouteille capsulée (bouteille ouverte devant soi) ;
  • de l’eau bouillie (au moins 15 mn) ;
  • de l’eau filtrée : avec des filtres de voyage faciles à transporter et relativement robustes ;
  • de l’eau traitée (au choix) : il existe différents produits efficaces pour traiter les eaux. Vous pourrez vous procurer ces produits en pharmacie où leur mode d’utilisation vous sera expliqué.

Pour se protéger de l’hépatite A et de la typhoïde, un vaccin combiné existe et constitue la seule protection individuelle efficace. Il est donc recommandé en cas de voyage dans les pays où les réseaux d'eau potable et les stations d'épuration sont de qualité insuffisante.

 

L'eau de lavage

 

  • Tous les fruits (y compris les tomates) qui ne peuvent être cuits doivent être épluchés (avec des mains propres) après trempage dans de l’eau traitée.
  • Les salades et fruits qui ne peuvent pas être épluchés doivent être lavés dans une eau traitée.
  • Ne consommez pas de glace, sorbet, ou crème glacée vendus à la sauvette.
  • Évitez de manger des coquillages crus.

L'eau de baignade

Si la qualité de l’eau de baignade est dégradée, les baigneurs peuvent être exposés à plusieurs maladies notamment la bilharziose, la leptospirose, ou encore d'autres.

Il est donc recommandé, sur la plage, d’éviter :

  • la marche pieds nus ou insuffisamment protégés (sur le sable) ;
  • les bains en eau douce, rivières, lacs, piscines non contrôlées ;
  • les bains de soleil en s’étendant à même le sable (risque de larves migrantes cutanées).

 

 Sources

 

- Centre de conseil médical aux voyageurs, institut Pasteur de Lille

Auteur(s): Emmanuelle BILLON-BERNHEIM, journaliste - Mise à jour mercredi 23 août 2017