Conserver les restes alimentaires, dix conseils à suivre

Conserver les restes alimentaires, dix conseils à suivre

L’art d’accommoder les restes est une tradition dans notre pays. Pourtant, la cause la plus fréquente d’intoxication alimentaire domestique est précisément la mauvaise conservation des restes. Voici dix conseils d’hygiène pour les consommer en toute sécurité.

 

 

  • Ne recongelez jamais un aliment ou un plat décongelé. C’est une règle de base à ne surtout pas oublier.
  • Jamais plus de deux heures hors du réfrigérateur : une fois cuisinés, les aliments doivent être consommés, réfrigérés ou congelés dans les deux heures qui suivent leur préparation. En été et par temps chaud, ce délai hors du réfrigérateur se réduit à une seule heure ! Dépassé ce délai, les bactéries se multiplient et les aliments deviennent alors impropres à la consommation. Il faut les jeter.
  • Ne gardez jamais de restes pour bébé. Les aliments pour bébé doivent toujours être jetés à la fin du repas. Il faut en faire autant pour ceux destinés aux personnes dont le système immunitaire est affaibli telles que les malades immunodéprimés, les femmes enceintes et les personnes âgées.
  • Tous les restes doivent être placés au réfrigérateur. Laissez refroidir le plus rapidement possible les restes après le repas. Placez-les ensuite dans des récipients propres qui n’ont pas servi à la cuisson ou au service et recouvrez-les avant de les ranger dans le réfrigérateur. Les restes ne doivent jamais être conservés à température ambiante.
  • Consommez-les le plus rapidement possible. Il est préférable de consommer les restes au maximum dans les deux jours qui suivent leur préparation. Plus longtemps les aliments sont conservés et plus les risques d’intoxication alimentaire sont grands. Jetez les restes qui ont été conservés trop longtemps.
  • Servez les restes toujours bien chauds. Réchauffez soigneusement les restes et plats cuisinés avant consommation. Amenez les sauces, les soupes et les jus à ébullition. Chauffez les autres aliments à 75°C au minimum. Remuez pour bien répartir la chaleur.
  • Ne réchauffez jamais plus d’une fois un aliment ou un plat cuisiné. De même, ne mélangez pas des restes à un plat frais au risque d’aboutir à des restes de restes, à fort potentiel bactérien.
  • Jetez les restes qui ont une odeur ou un aspect suspects. Ne goûtez jamais des restes qui vous semblent douteux : jetez-les.
  • Congelez les restes que vous ne pouvez pas manger immédiatement. Commencez par réfrigérer les restes pour préserver leur structure. Placez-les ensuite dans des récipients propres et adaptés à la congélation sur lesquels vous inscrirez la date. Consommez-les dans les deux mois qui suivent la congélation.
  • Décongelez correctement. La stratégie la plus sûre consiste à prévoir d’avance une décongélation lente au réfrigérateur. Vous pouvez également décongeler rapidement les restes au four à micro-ondes. Ces deux méthodes permettent de conserver aux aliments leurs qualités gustatives en toute sécurité. Mais proscrivez définitivement la décongélation à l’air libre ou sous l’eau chaude, toutes deux sources d’un développement bactérien important.

Manger l'été... sans s'intoxiquer

La saison chaude, c'est la fête des bactéries : ils se multiplient très vite. Rupture de la chaîne du froid, négligence dans la préparation des repas, réfrigérateur mal nettoyé... les exemples de manque d'hygiène abondent et les intoxications alimentaires se multiplient. Elles ne sont pourtant pas une fatalité : le respect de quelques règles permet de passer des vacances sans souci.

 

 Sources

 

- Fonds documentaire du Conseil européen de l’information sur l’alimentation (Eufic)

Auteur(s): Ghislaine TRABACCHI, journaliste - Mise à jour jeudi 03 août 2017