Eau du robinet ou eau en bouteille ?

Eau du robinet ou eau en bouteille ?

Notre corps se compose principalement deau. Riche en sels minraux et en oligo-lments, cet aliment est vital pour quasiment toutes les fonctions de l'organisme : la digestion, lpuration rnale, les changes cellulaires, lhydratation de la peau Il faut en boire rgulirement, sans attendre la soif. Au robinet ou en bouteilles, quelles sources choisirpour un bienfait maximum ?

On distingue l’eau brute (l’eau des nappes souterraines), et l’eau traité (l’eau du robinet), qui sont de qualité différente.

L'eau brute

Quand on parle de la qualité de l'eau, on se réfère essentiellement à deux aspects qui sont celui de la santé et de l'hygiène (Code de la santé publique) et celui du confort et du plaisir.

Surveillée et protégée, l'eau brute représente une matière première qui va être transformée pour devenir conforme aux 63 critères définis par la réglementation.
Grâce aux traitements adaptés à chaque qualité d'eau brute, les sociétés de service des eaux permettent d'obtenir une eau du robinet conforme. À la maison, il existe des adoucisseurs d'eau : un appareil qui réduit la dureté de l'eau en réduisant la quantité de calcaire en suspension dans l'eau. Ceux-ci doivent toutefois être employés à bon escient car il faut que les eaux adoucies et déminéralisées contiennent une teneur minimale, notamment en calcium et en magnésium. « Dans certains secteurs et nappes captées, les adoucisseurs n'ont aucun effet. », conclut un spécialiste de la DDASS (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales). « Ils doivent de plus être nettoyés tous les ans ».

Eau traitée : la qualité de l'eau du robinet ?

L’eau du robinet provient essentiellement des nappes phréatiques, des lacs et des rivières. Depuis son origine jusqu’à notre robinet, elle subit toute une série de traitements et d’analyses. Cette surveillance draconienne (63 critères pour être conforme) en fait l’aliment le plus contrôlé de notre pays. Si ses qualités sanitaires semblent reconnues, ce n'est pas toujours le cas de ses qualités gustatives. Deux Français sur trois consomment régulièrement cette eau, écologiquement et économiquement très correcte. Néanmoins, beaucoup déplorent sa saveur et son odeur. Le calcaire est dû au calcium et au magnésium qu’elle contient. Il ne présente aucun danger pour la santé. Quant à l’odeur, elle provient de l’eau de Javel ou du chlore ajouté pour détruire les bactéries des canalisations. Pour atténuer son mauvais goût ou sa mauvaise odeur, laissez l’eau s’écouler quelques instants ou s’aérer dans une carafe au réfrigérateur avant de la servir.

Qu'y-a-t-il dans l'eau en bouteilles ?

Qu’elles soient de sources, minérales, plates ou gazeuses, elles sont toutes d’origine souterraine. En ce qui concerne la mise en bouteilles, elle est effectuée directement sur le lieu de captage sans traitement, sous strict contrôle bactériologique. Seule distinction, une eau minérale naturelle est reconnue « bénéfique pour la santé » par l’Académie Nationale de médecine pour sa composition en minéraux et oligo-éléments, constante dans le temps. Sur l’étiquette, la mention « résidu sec à 180°C » indique la teneur globale en minéraux. Inférieure à 50 mg/l, elle signifie une très faible minéralisation pour une boisson à consommer sans modération par toute la famille. L’eau en bouteilles peut également porter une mention « riche en » :

  • magnésium, contre le stress ou la constipation ;
  • calcium, contre la perte osseuse ;
  • bicarbonate de sodium, pour la digestion ;
  • sulfate, pour le transit.

Attention, quelques nutriments ne sont bénéfiques qu’à faibles doses (fluor) voire déconseillés à certains (sodium aux hypertendus, cardiaques et femmes enceintes ou nitrates aux bébés). Comparez les étiquettes et variez les plaisirs.

Du bon usage de l'eau

  • Buvez chaque jour au moins 1,5 litre d’eau.
  • Stockez les bouteilles à l’abri de la lumière en tenant compte de la « date d’utilisation optimale » mentionnée sur l’étiquette.
  • Finissez toute bouteille entamée dans les deux jours.
  • Méfiez-vous des eaux aromatisées. Elles peuvent contenir des conservateurs, des édulcorants voire du sucre.

Boire 1,5 litres d'eau par jour. Oui, mais pourquoi ?

Tous les jours, notre corps élimine 2,5 litres d'eau (sous forme de transpiration et d'urine principalement) ;pour couvrir cette perte, l'alimentation nous apporte environ 1 litre d'eau ; il est donc important de boire 1,5 litre d'eau supplémentaire.

 

 Sources

 

- Pascale d'Erm, Les eaux minérales, Éditions du Rouergue, 2003
- Faut-il boire light ?, 60 millions de consommateurs, INC, juillet-août 2007
- Centre de conseil médical aux voyageurs, institut Pasteur de Lille

Auteur(s): Anne-Sophie PREVOST, journaliste - Mise à jour jeudi 03 aot 2017