Courses alimentaires, quelques conseils

Courses alimentaires, quelques conseils

Découvrez nos conseils pour vous organiser avant de partir faire vos courses et pendant les courses.


Avant de partir faire les courses… 

La première chose à faire : regarder ce qu’il reste dans le réfrigérateur et les placards et si besoin, vérifier les dates de péremption afin de gérer au mieux le stock.
Ensuite, il suffit d’allier imagination, plaisir et équilibre alimentaire, pour, en fonction des idées de menus des prochains repas à préparer, établir une liste des courses nécessaires. Faire une liste, c’est l’assurance de ne rien oublier, de ne pas perdre de temps, voire même de faire des économies si l’on s’y tient !
Un autre conseil : éviter de partir le ventre vide afin de ne pas être tenté par des achats irrépressibles et superflus sous le coup d’une fringale...


Pendant les courses

Dans l’ordre, on commence par les produits secs puis les produits frais  pour finir par les surgelés, ceci afin de respecter au maximum la chaîne du froid même si on prévoit le sac isotherme et les accumulateurs de froid. Certains produits méritent que l’on décrypte leur emballage, encore faut-il s’y retrouver car il contient de nombreuses informations.

Il est important lors de l’achat de vérifier :

  • La date de péremption, surtout s’il s’agit d’une date limite de consommation ou DLC.
  • L’absence dans la mesure du possible de matières grasses ou graisses ou huiles hydrogénées ou partiellement hydrogénées, indiquant la présence d’acides gras trans qui favorisent l’augmentation du LDL cholestérol. Ils sont le plus souvent présents dans les margarines, les pâtisseries et biscuits industriels, les pâtes à tartes (qui ne sont pas pur beurre), les biscuits apéritifs, les pâtes à tartiner, etc.

Épicerie pratique

Afin d’être en mesure de composer un repas équilibré, voici une liste d’aliments à toujours avoir dans le placard, pratique quand le frigo est vide :

  • des pâtes et du riz ;
  • des légumes en conserves ;
  • des tomates pelées ou coulis de tomates ;
  • du thon, du maquereau ou des sardines en boîtes ;
  • du lait et de la crème UHT ;
  • des biscottes ;
  • des compotes sans sucre ajouté, des fruits au sirop léger ;
  • de l’huile (de colza, d’olive ou de tournesol …).

Pour l’assaisonnement et la cuisson :

  • des épices : basilic, origan, thym, etc.,
  • etc.

Dans le réfrigérateur :

  • des œufs ;
  • du jambon ou équivalent (blanc de dinde, etc.) ;
  • du fromage ;
  • des laitages ;
  • etc.

Auteur(s): Céline SARLOT, responsable prévention - Mise à jour mercredi 02 octobre 2013