Aliments à consommer avec modération

Aliments à consommer avec modération

Graisses, produits sucrés, sels, découvrez nos recommandations pour une alimentation variée et équilibrée.

 

Les graisses… ni trop, ni trop peu !

 

Les lipides ou graisses ont mauvaise presse. Très énergétiques, ils peuvent favoriser un surpoids s’ils sont consommés en quantité trop importante. En revanche, ne pas en consommer est aussi une erreur car ils sont indispensables, puisqu’ils sont un des constituants de la membrane de nos cellules. Tout est donc une question de quantité mais aussi de qualité.

On distingue deux types d’acides gras (constituant des lipides) :

  • les acides gras saturés, ou « mauvaises graisses » qui augmentent le taux de LDL cholestérol, ou « mauvais cholestérol » ;
  • les acides gras insaturés, ou « bonnes graisses », bénéfiques car ils diminuent les taux de cholestérol total et de LDL cholestérol.

De manière générale, les graisses d’origine animale (contenues dans les fromages, viandes grasses, charcuterie, jaune d’œuf, beurre, préparations industrielles, etc.) sont des graisses riches en acides gras saturés. Il est donc conseillé de limiter la consommation de ces aliments. On retrouve les graisses insaturées dans les aliments d’origine végétale (huiles de colza, de tournesol, d’olive, de pépins de raisin, etc.) et dans les poissons gras (saumon, hareng, maquereau, sardine, etc.).
Certaines huiles végétales comme l’huile d’arachide, l’huile de palme, ainsi que la margarine sont, quant à elles, riches en acides gras saturés, en dépit de leur origine végétale. Elles ne sont donc pas conseillées, sauf pour faire des fritures car elles sont ainsi plus stables à la chaleur.

 

Les produits sucrés

Source de plaisir, les produits sucrés ne sont pas indispensables à l’organisme. Consommés en grande quantité, ils peuvent favoriser la prise de poids et certaines maladies comme le diabète. Mieux vaut donc en limiter ses apports sans pour autant les bannir complètement de notre alimentation.

 

Le sel

Sans sel, notre alimentation aurait moins de saveur. Mais consommé en trop grande quantité, il peut entraîner une hypertension artérielle et les risques cardiovasculaires associés. C’est pourquoi il faut avoir la main légère lors de l’assaisonnement et être vigilant sur certains aliments riches en sel (gâteaux apéritifs, charcuterie, fromage, plats cuisinés, etc.).

Notions d'équilibre alimentaire

En fonction de leurs apports et caractéristiques nutritionnels, les aliments ont été répartis en 7 groupes ou familles :

  • le groupe des viandes-poissons-œufs ;
  • le groupe des produits laitiers ;
  • le groupe des fruits et légumes ;
  • le groupe des pâtes, pain, riz, pommes de terre et autres céréales ;
  • le groupe des matières grasses ;
  • le groupe des produits sucrés ;
  • le groupe des boissons.

Manger équilibré revient donc à consommer à chaque repas un aliment de chaque groupe en favorisant la variété et la diversité afin de couvrir l’ensemble de nos besoins, selon les repères nutritionnels établis.

 Sources

- Fonds documentaire du Conseil européen de l’information sur l’alimentation
- Fonds documentaire de l’Institut français de la nutrition (IFN)

 

Auteur(s): Céline SARLOT, responsable prévention - Mise à jour mercredi 19 juillet 2017