L’hépatite B

C’est une infection très fréquente, transmissible par le sang, les sécrétions sexuelles et le lait maternel.

Bien que connue pour être à l’origine de cirrhoses ou de cancer du foie, l’hépatite B est généralement bénigne. En effet, le virus est naturellement éliminé dans 90% des cas et n’entraîne pas de souci de santé chez la majorité des 10% restant. Il peut cependant provoquer, au moment de son élimination, des symptômes semblables à ceux de la grippe (fièvre, douleurs musculaires et articulaires) et parfois une jaunisse. Lorsque l’hépatite B présente des risques, un traitement permettant de limiter la multiplication du virus dans l’organisme peut être prescrit.

Le virus de l’hépatite B peut être détecté au cours d’une prise de sang, effectuée notamment lors d’un test HIV complet ou au cours d’une grossesse, la recherche étant effectuée automatiquement dans ce dernier cas. Il existe actuellement plusieurs moyens de protection contre ce virus dont un vaccin et, encore et toujours, le préservatif.

Sources

- Brochure 100 questions sur le VIH/Sida de Sida Info Service, Direction générale de la santé et l’Association de Recherche, de Communication et d'action pour l'Accès aux Traitements (ARCAT)
- Rapport sur l’épidémie mondiale de Sida de l’ONUSIDA, programme commun des nations unies sur le vih/sida
- Le petit livre rose pour vivre sa sexualité en se protégeant des MST de Plate-Forme Prévention Sida (Ministère de la santé de la communauté française, Belgique)
- Sida Info Service
- ONUSIDA, programme commun des nations unies sur le vih/sida


 

Auteur(s): Clément GILBERT, journaliste - Mise à jour jeudi 17 août 2017