Épilepsie, que faire face à une crise ?

Épilepsie, que faire face à une crise ?

Une crise d’épilepsie est souvent impressionnante mais indolore pour la victime.

 

Le seul danger pour celle-ci est lié au contexte de survenue de la crise, à l’environnement (elle peut se blesser avec des objets autour) et à la réaction parfois inadaptée des personnes présentes. Ainsi, lorsque vous assistez à une crise, laissez la suivre son cours car rien ne peut l’arrêter, ne prévenez pas immédiatement les secours et pensez à appliquer les précautions suivantes :

 

  • notez l’heure du début de crise afin de pouvoir en estimer la durée ;
  • dégagez l’espace autour de la personne pour ne pas qu’elle se blesse ;
  • mettez-la en position latérale de sécurité (sur le côté) ;
  • desserrez ses vêtements ;
  • placez un vêtement replié (ou un coussin) sous sa tête ;
  • enlevez ses lunettes.

À la fin de la crise, lorsque les convulsions ont cessé, restez auprès de la personne afin de l’aider si besoin.
 

Contrairement aux idées répandues :

  • ne mettez pas les doigts ou un objet dans la bouche ;
  • n'essayez pas de contrôler la crise, les convulsions ;
  • ne donnez pas à boire ;
  • ne donnez pas des médicaments à avaler ;
  • ne déplacez pas ou ne transportez pas la personne.

S’il n’est pas nécessaire d’appeler un médecin à chaque crise d’épilepsie, mieux vaut le faire :

  • lorsque la crise est plus longue que d’habitude,
  • lorsqu’elle se répète sans interruption ou reprise de conscience,
  • lorsque la personne se blesse au cours de la crise ou qu’elle n’a pas repris conscience 10 minutes après la fin des secousses.

Sources

- Fondation française pour la recherche sur l’épilepsie, lettre d’information Recherches et perspectives
- Chapitre du livre Ambulante Medizin. Evidenz auf einen Blick publié par Primary Care, journal Suisse des médecisn de premier recours
- Ligue Suisse contre l'Épilepsie
- Intégrascol, portail d'information destiné aux enseignants et aux professionnels de l’éducation

Auteur(s): Clément GILBERT, journaliste - Mise à jour lundi 14 août 2017