Stimuler son cerveau

Stimuler son cerveau

Il est possible de prvenir la plupart des changements physiques lis au vieillissement comme laugmentation ou la perte de poids, laffaiblissement musculaire ou encore la raideur par un exercice physique rgulier.

En ce qui concerne notre cerveau, des exercices à pratiquer au quotidien existent pour l’entretenir. Cela passe par la stimulation intellectuelle via :

  • des conversations, des échanges avec les autres, qui permettent d’entretenir sa curiosité et sa créativité pour maintenir le cerveau en éveil. N’hésitez pas à franchir la porte d’associations ; nombreuses et diverses, elles vous apporteront des occasions d’exercer votre curiosité et votre mémoire. Profitez de l’essor des réseaux sociaux pour retrouver des connaissances de l’école, d’anciens collègues de travail, des voisins ; 
  • des mots-croisés, des jeux de chiffres (sudoku, calcul mental…), des jeux de cartes (bridge, poker…), des jeux de sociétés, 
  • de nouveaux apprentissages (informatique, langues vivantes, arts…)

 

Les clés pour entretenir son cerveau

  • une alimentation variée et équilibrée apporte au cerveau tous les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement. 
  • une activité physique pratiquée régulièrement optimise la circulation sanguine, indispensable au cerveau, 
  • le cerveau a besoin de moments de détente : la relaxation ou la méditation peuvent aider votre bien-être physique et mental, 
  • un sommeil de qualité aide à la mémorisation des informations.


Les troubles du sommeil (insomnies, réveils fréquents, syndrome d’apnées du sommeil…) peuvent avoir des impacts sur le cerveau. Pour y remédier :

  • allez vous coucher à heures régulières, 
  • adoptez un rituel d’endormissement afin d’évacuer le stress accumulé au cours de la journée, 
  • couchez-vous dans une chambre aérée où la température n’excède pas 19°C 
  • évitez les perturbations sonores (téléphone portable, bruits extérieurs…) et lumineuses (réveil…), 
  • dînez léger et évitez les excitants (café, thé, cola, tabac…) et les boissons alcoolisées, 
  • pratiquez une activité physique régulière, modérée et éloignée de l’heure du coucher.
     

En cas de doute sur vos capacités de mémorisation et avant de craindre la maladie d’Alzheimer, n’hésitez pas à consulter votre médecin généraliste et à lui demander une « consultation mémoire » auprès d’un gériatre.ou d’un neurologue. Elle comporte un entretien individuel, un examen des fonctions biologiques, une IRM ou un scanner, et si besoin des tests de toutes les fonctions du cerveau. Ils durent deux à trois heures afin d’étudier les différentes mémoires, mais aussi les capacités gestuelles, neurovisuelles, de raisonnement, de langage…


 

 Sources

- Guide « Votre mémoire, n’oubliez pas de l’entretenir » - Harmonie Mutuelle

Auteur(s): Etienne HANRYON, Frdric LECOMPTE et Clment GILBERT, journalistes - Mise à jour vendredi 21 avril 2017