Cathétérisme bilio-pancréatique

Le cathétérisme endoscopique bilio-pancréatique permet d’étudier les voies biliaires et le pancréas. Les canaux biliaires drainent la bile fabriquée par le foie par le biais de la voie biliaire principale ou cholédoque. Les canaux pancréatiques drainent les produits de sécrétion du pancréas. Les deux canaux se jettent dans le duodénum, première partie de l’intestin.

Il est le plus souvent utilisé en deuxième intention, en fonction des circonstances, quand les autres examens sont insuffisants pour retrouver la cause d’un trouble d’origine bilio-pancréatique (jaunisse, douleurs abdominales, perturbation du bilan hépatique).
Cet examen peut montrer des calculs, un rétrécissement tumoral ou inflammatoire, ou d’autres maladies plus rares des voies biliaires ou pancréatiques. Enfin, le cathétérisme bilio-pancréatique peut permettre de traiter certaines de ces maladies en alternative ou en association avec la chirurgie (ablation de calculs, pose d’une prothèse en cas d’obstruction). Pour cet examen, le médecin utilise un endoscope dans lequel des fibres de verre conduisent la lumière et renvoient une image à travers un oculaire ou sur un écran vidéo.

Comment se déroule l’examen ?

L’examen se déroule dans une salle de radiologie stérile, le plus souvent sous anesthésie générale. Les voies biliaires et pancréatiques se drainent dans la partie initiale de l’intestin (appelé duodénum) à travers un sphincter puis par un orifice appelé papille. Le médecin glisse l’endoscope par la bouche jusque dans le duodénum. Une sonde (ou cathéter) est ensuite introduite à l’intérieur de l’endoscope jusque dans la papille pour permettre d’injecter un produit de contraste iodé qui diffuse dans les voies biliaires et pancréatiques. Cela permet de réaliser des radiographies. Si le médecin repère une anomalie, un geste thérapeutique peut être pratiqué. La première phase du traitement consiste le plus souvent à sectionner le sphincter (sphinctérotomie endoscopique) à l’aide d’un bistouri électrique. Ensuite, des calculs obstruant la voie biliaire peuvent être enlevés ou un rétrécissement dilaté.

Combien de temps dure l’examen ?

Le cathétérisme bilio-pancréatique dure en moyenne de 30 minutes à 1 heure.

Est-ce douloureux ?

Ce n’est pas douloureux puisque vous êtes anesthésié(e). Une douleur résiduelle peut durer quelques jours après l’intervention nécessitant un petit traitement antalgique.

Une anesthésie est-elle nécessaire ?

Il est nécessaire de pratiquer une anesthésie générale.

Une hospitalisation est-elle nécessaire ?

Cet examen nécessite une hospitalisation d’au moins 24 heures pour surveillance (de rares complications peuvent survenir comme une infection des voies biliaires, une inflammation du pancréas ou encore une perforation du duodénum).

Ce que vous devez faire (avant, le jour, après l’examen)

Vous devez être à jeun depuis la veille au soir.

Précautions particulières

Une allergie vraie à l’iode doit être signalée à votre médecin avant l’examen. De même si vous prenez un traitement fluidifiant le sang (anticoagulant, aspirine…).

Quand peut-on avoir les résultats ?

Les résultats sont connus le jour-même.

Est-ce remboursé ?

Intégralement par la Sécurité Sociale et les mutuelles.

Sources

hepatoweb.com

www.sfed.org : site de le Société Française d’Endoscopie Digestive

www.hopital-dcss.org

Auteur(s): La rédaction de Harmonie-prevention.fr et Dr Antoine Demonceaux - Mise à jour vendredi 02 février 2018