Coloscopie

Une coloscopie est un examen endoscopique du clon qui permet dtudier la paroi interne de celui-ci en totalit. Elle consiste introduire par lanus un endoscope souple adapt lobservation du clon et appel coloscope.

Ce dernier est constitué d’un tuyau de 1,50 m de long et de 1 cm de diamètre dans lequel des fibres de verre conduisent la lumière et renvoient une image à travers un oculaire ou sur un écran vidéo.
Le coloscope est muni d’un canal qui permet d’insuffler de l’air, d’aspirer des sécrétions ou d’introduire des instruments. La coloscopie est actuellement l’examen de référence pour mettre en évidence d’éventuelles lésions du côlon (ulcérations, polypes). Elle permet également de pratiquer des biopsies, c’est-à-dire des prélèvements d’un fragment de tissu pour l’étudier au microscope ou d’enlever des polypes. C’est un examen de référence pour le dépistage du cancer du côlon. Elle est formellement indiquée en cas d’hémocult positif (lien à faire).

Comment se déroule l’examen ?

La coloscopie se pratique en salle d’endoscopie allongé(e) sur une table d’examen, sous anesthésie générale. Le médecin introduit doucement le coloscope dans l’anus et le fait progresser lentement dans le côlon sous contrôle vidéo.

Combien de temps dure l’examen ?

L’examen dure entre 30 et 60 minutes selon que le médecin enlève des polypes ou pas.

Est-ce douloureux ?

Vous ne ressentez aucune douleur du fait de l’anesthésie générale.

Une anesthésie est-elle nécessaire ?

Pour améliorer la tolérance de l’examen une anesthésie générale est programmée.

Une hospitalisation est-elle nécessaire ?

Si la coloscopie se fait généralement en ambulatoire (entrée le matin, sortie le soir accompagné) , une hospitalisation de 24 heures peut être nécessaire en cas d’ablation de polype. Vous serez alors placé sous surveillance médicale.

Ce que vous devez faire (avant, le jour, après l’examen)

La préparation est capitale. Le côlon doit être parfaitement propre pour permettre un examen précis et réaliser les gestes thérapeutiques utiles. Elle consiste à vider et à nettoyer complètement le côlon en buvant, en deux temps, quatre litres d’une solution spéciale. La veille de l’examen, dans l’heure qui précède le dîner, il vous faut boire les deux premiers litres. Au cours de ce repas, vous ne devez manger ni pain, ni fruits, ni légumes verts (l’alimentation doit être sans résidu). La solution, qui n’est pas absorbée par l’intestin, est rejetée et déclenche, dans l’heure qui suit, une importante diarrhée. Le jour même, au moins 4 heures avant l’examen, vous buvez les deux autres litres en moins d’une heure, ce qui provoque de nouveau une diarrhée. Lorsque le liquide évacué est clair, cela signifie que le côlon est vide et propre. Vous pourrez vous alimenter normalement dès le premier jour. Le transit intestinal reprendra spontanément.

Précautions particulières

Les complications sont rares (perforation de la paroi intestinale, hémorragie, infection …). Elles peuvent parfois se révéler quelques jours après l’examen (douleurs abdominales, sang rouge dans les selles, fièvre…), il est alors important de contacter immédiatement le médecin qui s’est occupé de vous.

Quand peut-on avoir les résultats ?

Les premiers résultats sont connus le jour-même. Ceux de l’analyse des éventuelles biopsies ou des polypes le sont dans les 8 jours.

Est-ce remboursé ?

Intégralement par la Sécurité Sociale et les mutuelles.

Sources

www.passeportsante.net

www.snfcp.org › Informations et maladies › Examens et explorations : Société Nationale Française de Colo-Proctologie

Auteur(s): La rdaction d'harmonie-prevention.fr - Mise à jour jeudi 01 fvrier 2018