Électromyographie

Appelée également électroneuromyogramme, l’électroneuromyographie, ou ENMG, a pour but d’étudier l’activité électrique des nerfs et des muscles de votre corps.

Il permet de détecter une faiblesse musculaire ainsi qu’une anomalie de la conduction nerveuse. Un ENMG est notamment recommandé en cas de faiblesse musculaire ou d’un trouble de la sensibilité d’un membre ou du visage. Il peut permettre de déterminer l’origine de ces symptômes. Il est toujours précédé d’un examen clinique pour déterminer les symptômes.

Comment se déroule l’examen ?

L’ENMG se pratique au cabinet du neurologue ou lors d’une consultation à l’hôpital. Elle comporte deux parties. Dans un premier temps, le médecin pique une aiguille-électrode dans le muscle à étudier dans le but de recueillir l’activité musculaire, au repos puis à l’effort, sans aucune stimulation électrique (c’est la phase de détection). Le médecin explore ainsi différents muscle selon l’affection qu’il soupçonne. La seconde partie est la phase de stimulo-détection. Des électrodes sont posées à même la peau. Le nerf étudié est stimulé et l’on mesure la vitesse de conduction nerveuse dans les fibres motrices et dans les fibres sensitives.

Combien de temps dure l’examen ?

L’examen dure en moyenne 30 minutes (de 15 minutes à 1 heure selon les recherches que veut faire le médecin).

Est-ce douloureux ?

Lors de l’examen de détection, seule l’insertion de l’aiguille dans le muscle est un peu désagréable. Lors de la stimulation d’un nerf moteur, vous ressentez une décharge électrique très brève et légèrement douloureuse, comparable tout au plus à celle éprouvée lorsque l’on se cogne le coude sur un plan dur. Dans le cas d’un nerf sensitif, vous ressentez des picotements répétés non douloureux.

Une anesthésie est-elle nécessaire ?

Il n’est pas nécessaire de pratiquer une anesthésie.

Une hospitalisation est-elle nécessaire ?

Il n’est pas nécessaire d’être hospitalisé(e).

Ce que vous devez faire (avant, le jour, après l’examen)

Aucune préparation n’est nécessaire. Vous n’avez pas à être à jeun pour le test.

Précautions particulières

Pour l’examen de détection, la prise de médicaments fluidifiant le sang comme l’aspirine ou les anticoagulants peuvent être contre-indiqués.

Quand peut-on avoir les résultats ?

Les résultats sont connus le jour même.

Est-ce remboursé ?

Intégralement par la Sécurité Sociale et les mutuelles.

http://www.harmonie-prevention.fr/upload/UserFiles/Image/info-2.jpg Sources

www.ffn-neurologie.fr/grand-public/explorations-neurologiques/electromyogramme (fédération française de neurologie)

Auteur(s): La rédaction d'harmonie-prevention.fr et Dr Antoine Demonceaux - Mise à jour vendredi 02 février 2018