Épreuve d'effort

Le but de l’épreuve d’effort est de reproduire, sous surveillance médicale stricte, des efforts d’intensité croissante et de vérifier si des anomalies évocatrices d’une souffrance cardiaque apparaissent à l’électrocardiogramme (ECG).

Cet examen est le plus souvent demandé devant une douleur thoracique suspecte ou dans le suivi d’un patient aux antécédents d’infarctus du myocarde pour mesurer sa capacité d’adaptation à l’effort. Cette épreuve est également recommandée chez le sportif dès l’âge de 40 ans.

Comment se déroule l’examen ?

Après la réalisation d’un électrocardiogramme de repos, le patient fournit un effort progressivement croissant par paliers de 2 ou 3 minutes jusqu’à obtention de la fréquence cardiaque maximale acceptable pour son âge. Cet effort peut être réalisé sur un cyclo-ergomètre type home-trainer ou sur un tapis roulant. Un électrocardiogramme est enregistré en permanence pendant l’examen, le patient étant relié à l’appareil à électrocardiogramme par des électrodes.
On mesure également la tension artérielle avant, pendant et après l’effort. L’épreuve est arrêtée en cas d’épuisement musculaire, si la fréquence cardiaque maximale est obtenue ou si le patient présente des douleurs ou des palpitations, ou encore si l’électrocardiogramme présente des anomalies. Parfois, l’épuisement oblige à stopper l’effort, rendant l’examen difficilement interprétable. Cet examen peut être couplé avec une mesure de la consommation d’oxygène (VO2 max), une échographie ou une scintigraphie dites d‘effort pour préciser un diagnostic cardiaque.

Combien de temps dure l’examen ?

Entre 20 et 30 minutes.

Est-ce douloureux ?

L’épreuve d’effort n’est pas douloureuse mais parfois physiquement épuisante. Une période de repos sur place est recommandée après l’examen.

Une anesthésie est-elle nécessaire ?

Il n’est pas nécessaire de pratiquer une anesthésie.

Une hospitalisation est-elle nécessaire ?

L’épreuve d’effort est souvent réalisée en milieu hospitalier mais ne nécessite pas de rester hospitalisé(e).

Ce que vous devez faire (avant, le jour, après l’examen)

Aucune préparation spéciale n’est recommandée. Le cardiologue peut cependant conseiller l’arrêt de certains médicaments plusieurs jours avant l’examen (ceux pouvant interférer avec l’électrocardiographie).

Précautions particulières

Une épreuve d’effort est toujours réalisée après un électrocardiogramme de repos. Si ce dernier montre des signes de souffrance cardiaque, l’examen n’est pas effectué.

Quand peut-on avoir les résultats ?

Les résultats sont connus immédiatement.

Est-ce remboursé ?

Intégralement par la Sécurité Sociale ou les mutuelles.

http://www.harmonie-prevention.fr/upload/UserFiles/Image/info-2.jpg Sources

www.ch-stbrieuc.fr (centre hospitalier de Saint Brieuc)

Auteur(s): La rédaction d'harmonie-prevention.fr et Dr Antoine Demonceaux - Mise à jour vendredi 02 février 2018