Exploration fonctionnelle respiratoire (EFR)

C'est un examen destiné à évaluer la capacité respiratoire.

L’EFR consiste à mesurer les volumes d’air qui pénètrent dans les poumons et qui en ressortent, ainsi que leur débit c’est-à-dire la rapidité avec laquelle l’air circule dans les bronches.
La répétition de l’EFR permet d’apprécier l'efficacité des traitements prescrits et de suivre l'évolution de la maladie pulmonaire ou respiratoire. Il est notamment très utile pour évaluer l’importance d’une insuffisance respiratoire chez les personnes bronchiteuses chroniques ou pour diagnostiquer une maladie asthmatique chez un enfant. Il en est de même pour apprécier la capacité respiratoire chez un sportif.

Comment se déroule l’examen ?

Une E.F.R. consiste à souffler le plus vite et le plus fort possible à travers un embout buccal pour vider les poumons après avoir inspiré au maximum. L’embout est relié à un appareil. Pendant cette expiration forcée, ce dernier mesure un certain nombre de paramètres (volume expiratoire maximal par seconde, capacité vitale, courbe débit-volume …) qui sont ensuite comparés à ceux que l'on obtiendrait chez une autre personne du même âge, du même sexe et de même taille dite "normale" car n'ayant aucun problème respiratoire. On pourra demander, au cours de l'examen, d'inhaler un médicament pour apprécier l'éventuelle amélioration ou aggravation de la fonction respiratoire avec ce traitement. La même manœuvre d’expiration forcée sera ainsi répétée après la prise du médicament. Votre coopération à l’examen est indispensable à sa réussite.

Combien de temps dure l’examen ?

Une exploration fonctionnelle respiratoire de base dure environ 30 minutes. Si le test doit être répété après la prise d’un médicament, il faut attendre que celui-ci agisse avant d’effectuer les nouvelles mesures. Le délai d’action des médicaments utilisés peut varier de 10 à 45 minutes.

Est-ce douloureux ?

C’est un examen totalement indolore.

Une anesthésie est-elle nécessaire ?

Il n’est pas nécessaire de pratiquer une anesthésie.

Une hospitalisation est-elle nécessaire ?

Il n’est pas nécessaire d’être hospitalisé(e).

Ce que vous devez faire (avant, le jour, après l’examen)

Cet examen ne nécessite aucune préparation particulière. Toutefois, il est recommandé d'éviter de fumer et, dans la mesure du possible (en dehors de toute crise d’asthme), de ne pas prendre de thérapeutique inhalée comme des médicaments dilatateurs des bronches dans les 12 à 24 heures qui précèdent l'examen.

Précautions particulières

Mieux vaut signaler au médecin la prise éventuelle d’oxygène, son débit et la durée journalière du traitement ; il en tiendra compte pour l’interprétation des résultats.

Quand peut-on avoir les résultats ?

Les résultats sont connus dans les 24 heures, sous forme d’un compte-rendu écrit mentionnant notamment les valeurs des débits et volumes mesurés.

Est-ce remboursé ?

Intégralement par la Sécurité Sociale et les mutuelles.

http://www.harmonie-prevention.fr/upload/UserFiles/Image/info-2.jpg Sources

fr.ap-hm.fr/ (Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille)

Auteur(s): La rédaction d'harmonie-prevention.fr et Dr Antoine Demonceaux - Mise à jour vendredi 02 février 2018