Hystérographie

L’hystérographie, ou hystérosalpingographie, est une radiographie de l'utérus et des trompes.

Afin de pouvoir visualiser ces organes, il faut injecter dans l’utérus un produit dit « de contraste » opaque aux rayons X. Elle est parfois demandée lorsqu’une femme présente des troubles des règles ou des saignements anormaux, à la recherche par exemple d’un fibrome. Si l’échographie et l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) restent des examens permettant de voir l’utérus et les trompes, l’hystérographie seule permet de vérifier la perméabilité des trompes (bilan de stérilité).

Comment se déroule l’examen ?

L’hystérographie se pratique dans un cabinet de radiologie, en position allongée, sur le dos, genoux pliés et écartés. L'examen commence comme un examen gynécologique, par un toucher vaginal qui permet au radiologue de mettre en place une sonde dans le col de l'utérus et d’injecter le produit de contraste iodé. Celui-ci opacifie progressivement le col de l’utérus, la cavité utérine puis les trompes. Différents clichés sont ensuite pris dans plusieurs positions.

Combien de temps dure l’examen ?

L’examen dure environ 30 minutes.

Est-ce douloureux ?

La mise en place de la sonde présente les désagréments d'un examen gynécologique. L'injection du produit de contraste peut entraîner des sensations désagréables comme une bouffée de chaleur. À l’issue de l'examen, il est possible de ressentir des coliques parfois identiques à celles ressenties lors de l'ovulation mais elles disparaîtront rapidement.

Une anesthésie est-elle nécessaire ?

Il n’est pas nécessaire de pratiquer une anesthésie.

Une hospitalisation est-elle nécessaire ?

Il n’est pas nécessaire d’être hospitalisée.

Ce que vous devez faire (avant, le jour, après l’examen)

Afin d’éviter tout risque d’infection, le médecin peut prescrire un traitement antiseptique local à appliquer pendant les trois jours qui précèdent l’examen. D’autre part, pour limiter les spasmes durant l’injection du produit de contraste, il peut être nécessaire de prendre un traitement antispasmodique la veille et le jour de l’examen.

Précautions particulières

L'hystérographie ne doit pas être réalisée pendant une grossesse et surtout au début. C'est pour cela qu'elle doit être réalisée juste après les règles.
Une allergie connue, vraie, à l’iode doit être signalée au médecin avant l’examen.

Quand peut-on avoir les résultats ?

Le médecin radiologue qui réalise l'examen fait une première interprétation des images. Après avoir revu les images pour une interprétation définitive, il transmettra un compte-rendu écrit au médecin ou au gynécologue.

Est-ce remboursé ?

Intégralement par la Sécurité Sociale et les mutuelles.

http://www.harmonie-prevention.fr/upload/UserFiles/Image/info-2.jpg Sources

www.info-radiologie.ch

Auteur(s): La rédaction d'harmonie-prevention.fr et Dr Antoine Demonceaux - Mise à jour vendredi 02 février 2018