IRM

LIRM permet de visualiser des images en coupe.

L’IRM, qui signifie Imagerie par Résonance Magnétique, est une méthode récente d’imagerie médicale qui n’utilise pas les rayons X. Elle permet de visualiser des images en coupe. Cet examen permet de façon fiable de détecter, au niveau de différents organes, certaines anomalies invisibles sur les radiographies simples, sur l’échographie et parfois même sur un scanner.

Comment se déroule l’examen ?

L’IRM se déroule dans une salle de radiologie. Le patient est allongé sur un lit qui se déplace dans une sorte de tunnel. Le manipulateur radio, situé dans une autre pièce, peut communiquer grâce à un micro. Il faut essayer de rester parfaitement immobile (chez les enfants, un matériel adapté peut être utilisé comme des cales en mousse ou des sacs de sable pour éviter au maximum qu’ils ne bougent ou ne tombent) ; dans certains cas, il est même nécessaire de s’arrêter de respirer pendant quelques secondes pour assurer une immobilité totale. Certains examens nécessitent une injection intraveineuse, le plus souvent au pli du coude (le produit de contraste le plus souvent utilisé est à base de Gadolinium).

Combien de temps dure l’examen ?

Environ 15 à 60 minutes, tout dépend du type d’information dont votre médecin a besoin.

Est-ce douloureux ?

Non. Seul le bruit engendré par la machine peut être désagréable. Certaines personnes peuvent être prises par un sentiment de malaise par crainte d’être enfermé.

Une anesthésie est-elle nécessaire ?

Chez les enfants, comme l’examen nécessite une immobilité totale, le radiologue aura éventuellement recours à un produit calmant. Il pourra s’agir d’un sirop, d’une injection intramusculaire ou intraveineuse. Ces produits ne sont pas des anesthésiques mais des sédatifs.

Une hospitalisation est-elle nécessaire ?

Il n’est pas nécessaire d’être hospitalisé(e).

Ce que vous devez faire (avant, le jour, après l’examen)

Pas de préparation particulière. On peut repartir aussitôt après et reprendre normalement ses activités.

Précautions particulières

L’IRM est contre-indiqué si l’on porte une pile cardiaque (pacemaker) ou une valve cardiaque, en cas d’opération pour un anévrisme cérébral avec pose de clip, si votre organisme recèle des projectiles métalliques (éclats métalliques, balles, éclats d’obus…) même anciens et notamment près des yeux. Pour permettre d’obtenir des images de bonne qualité, il est recommandé de ne garder aucun bouton, agrafe, barrette de cheveux ou fermeture éclair métallique, bijoux, montre, clefs, porte-monnaie, lunettes, téléphone portable et cartes bancaires (le champ magnétique peut effacer le code magnétique). Les antécédents cardiaque ou rénaux doivent être signalés ainsi qu’une éventuelle grossesse.

Quand peut-on avoir les résultats ?

Un premier commentaire pourra être donné juste après l’examen, il ne s’agira que d’une première approche, car les images doivent être ensuite analysées sur un ordinateur par le médecin radiologue. Le compte-rendu écrit sera adressé à votre médecin.

Est-ce remboursé ?

Intégralement par la Sécurité Sociale et les mutuelles.

http://www.harmonie-prevention.fr/upload/UserFiles/Image/info-2.jpg Sources

www.radiologie-saint-remi-reims.fr/irm.html

Site de la Société Française de Radiologie : www.sfrnet.org

Auteur(s): La rdaction d'harmonie-prevention.fr et Dr Antoine Demonceaux - Mise à jour vendredi 02 fvrier 2018