Ostéodensitométrie

L’ostéodensitométrie également connue sous le nom de densitométrie osseuse ou absorptiométrie biphotonique est un examen permettant de mesurer la densité de l’os, c’est-à-dire son contenu en calcium.

Une densité osseuse anormalement faible, caractéristique de l’ostéoporose, constitue un excellent indicateur du risque de fracture, qu’il s’agisse de tassements vertébraux ou de fractures du col du fémur. C’est un examen de dépistage et surveillance de l’ostéoporose.

La méthode de référence pour apprécier la qualité de l’os est aujourd’hui l’absorptiométrie biphotonique à rayons X. Elle consiste à émettre des rayons X en direction d’un os, que celui-ci absorbe en partie. On mesure alors ce qui reste du rayonnement après sa traversée dans l’os, ce qui renseigne sur sa densité.

L’examen se fait sur deux sites : le rachis lombaire et le col du fémur.

Cet examen est indiqué devant toute fracture vertébrale ou périphérique (poignet), une ménopause précoce (avant 40 ans), un état de maigreur, des antécédents de traitements à risque d’ostéoporose

Comment se déroule l’examen ?

L’ostéodensitométrie est pratiquée dans un centre spécialisé. Vous êtes allongé sur une table d’examen. Vous devez retirer tout vêtement comportant des pièces métalliques. Vous ne devez pas bouger pour ne pas perturber les mesures. Le manipulateur radio est installé à côté de vous, assis devant son écran d’ordinateur. De là, il dirige l’appareil émetteur de rayons X qui « balaye » la région à examiner (une sorte de portique se déplaçant lentement au-dessus de votre corps).

Combien de temps dure l’examen ?

L’examen dure 15 à 20 minutes.

Est-ce douloureux ?

C’est un examen totalement indolore.

Une anesthésie est-elle nécessaire ?

Il n’est pas nécessaire de pratiquer une anesthésie.

Une hospitalisation est-elle nécessaire ?

Il n’est pas nécessaire d’être hospitalisé(e).

Ce que vous devez faire (avant, le jour, après l’examen)

Cet examen ne requiert aucune préparation. Aussitôt après, vous pouvez repartir et reprendre vos activités.

Précautions particulières

L’ostéodensitométrie utilise le plus souvent des rayons X, mais aucun risque n’a pu être démontré compte tenu des faibles doses utilisées (dix fois moindre que pour une radiographie pulmonaire). Toutefois, pour les femmes enceintes, des précautions doivent être prises systématiquement, c’est pourquoi, il est important de signaler si vous pouvez être dans ce cas.

Quand peut-on avoir les résultats ?

Les résultats sont connus le jour-même. La valeur notée : T-score correspond à la différence entre votre mesure et celle d’une population jeune et sans risque de fracture. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit la valeur T-score inférieure à -3 comme étant un signe d’ostéoporose.

Est-ce remboursé ?

Cet examen est remboursé à 70 % par la Sécurité Sociale. Il est pris en charge sur prescription médicale et sous certaines conditions.

Dans quels cas l’ostéodensitométrie est-elle remboursée ?

Chez la personne (homme ou femme) :

  • en cas de maladie ou de traitement connus pour induire une ostéoporose,
  • en cas d’antécédent de fracture sans vrai traumatisme.
  • Chez la femme ménopausée, il existe des indications supplémentaires :
  • antécédents de fracture du col du fémur chez un parent du 1er degré,
  • ménopause précoce (avant 40 ans),
  • indice de masse corporelle inférieur à 19 kg/m2.

http://www.harmonie-prevention.fr/upload/UserFiles/Image/info-2.jpg Sources

public.larhumatologie.fr  (Société française de rhumatologie)

Site de la Société Française de Radiologie : www.sfrnet.or

Auteur(s): La rédaction d'harmonie-prevention.fr et Dr Antoine Demonceaux - Mise à jour vendredi 02 février 2018