Urographie intraveineuse

Cest une radiographie des reins et de lappareil urinaire.

L’examen utilise des rayons X et un produit dit "de contraste" à base d’iode injecté dans une veine du bras et éliminé dans les urines. Opaque aux rayons X, ce produit permet de rendre visible les voies urinaires. Si l’utilisation d’examens plus performants comme l’échographie, le scanner ou l’IRM permet d’obtenir des résultats concernant l’arbre urinaire, cet examen permet de rechercher une malformation des reins ou des voies excrétrices, un calcul rénal ou une anomalie de sécrétion des urines.

Comment se déroule l’examen ?

L’examen se fait dans une salle de radiologie. Une fois la vessie vidée, le patient s’allonge sur la "table de radiologie". Le médecin met en place un petit cathéter (petit tuyau en plastique) dans une veine, souvent au pli du coude, pour injecter le produit de contraste iodé. Dès la fin de l’injection, plusieurs clichés sont réalisés à intervalles réguliers afin de suivre la progression du produit dans l’appareil urinaire.
L’examen comporte souvent d’autres clichés plus tardifs, une à deux heures plus tard, la vessie pleine et lors de la miction.

Combien de temps dure l’examen ?

Une urographie intraveineuse dure 45 minutes à 1 heure 30. Éventuellement, 1 à 2 heures de pause sont nécessaire pour remplir sa vessie avant la deuxième partie d’examen.

Est-ce douloureux ?

En dehors de la piqûre destinée à l’injection du produit, on peut ressentir au début de l’examen une sensation de chaleur dans tout le corps qui disparaît rapidement, ainsi qu’un goût amer dans la bouche. Toutes ces sensations sont normales et sans conséquence. Elles disparaîtront deux à trois minutes après la fin de l’injection.

Une anesthésie est-elle nécessaire ?

Il n’est pas nécessaire de pratiquer une anesthésie.

Une hospitalisation est-elle nécessaire ?

Il n’est pas nécessaire d’être hospitalisé(e).

Ce que vous devez faire (avant, le jour, après l’examen)

Il faut être à jeun depuis au moins 3 heures avant le rendez-vous. Avant l’examen, il est parfois nécessaire de faire un régime alimentaire (éviter les légumes verts, carottes, salade, fruits) et éventuellement de prendre des laxatifs, afin de vider l’intestin pour mieux voir l’appareil urinaire.

Précautions particulières

Prévenez votre médecin traitant et le radiologue en cas de grossesse et d’allaitement. Par précaution, l’exposition aux rayons X sera minimale. Une allergie connue à l’iode doit également être signalée avant l’examen.

Quand peut-on avoir les résultats ?

Un premier commentaire peut être donné juste après l’examen.

Après avoir revu les images pour une interprétation définitive, le médecin radiologue transmet un compte-rendu écrit au médecin.

Est-ce remboursé ?

Intégralement par la Sécurité Sociale et les mutuelles.

http://www.harmonie-prevention.fr/upload/UserFiles/Image/info-2.jpg Sources

www.info-radiologie.ch/urographie.php

Site de la Société Française de Radiologie : www.sfrnet.org

Auteur(s): La rdaction d'harmonie-prevention.fr et Dr Antoine Demonceaux - Mise à jour vendredi 02 fvrier 2018